Catalogue 2016

133094

recherche

RedBull-elements224 ATHLETES A TALLOIRES POUR DOMPTER LES ELEMENTS


Rameurs, trail runners, parapentistes, vététistes, tous membres de la même planète outdoor ! Mais leurs chemins se croisent peu, même jamais en compétition… Un relais, d’un tout autre genre, unique au monde, les a réunis ce samedi 15 septembre à Talloires, devant un public qui s’était déplacé en nombre pour les encourager.

224 sportifs, groupés au sein de 56 équipes de 4 relayeurs, sont venus défier le chrono et en découdre avec l’eau, la terre et les airs pour cette 2ème édition du RED BULL ELEMENTS. 50 km à parcourir, dont 12,5 pour l’aviron, 5 heures de course en cumulé, 3 décollages et 3 atterrissages en parapente, 1 900 m de dénivelé positif en trail running et 1 700 m sur 25 km de course pour le VTT… Les chiffres parlent d’eux mêmes. Dès lors, le relais rentre dans le monde de « l’ultra » et les sportifs, poussés au delà de leurs limites, réalisent l’exploit d’une vie.

LES HEROS DU JOUR…

Le Team FONT ROMEU, emmené par le trail runner phénomène Kilian Jornet, pulvérise les chronos du jour avec 4h53’58’’6’’’. Les teams BVLSPORT LES MECS et ASICS signent respectivement les 2ème et 3ème meilleurs temps de la journée au classement général.
3 heures et demi séparent la 1ère équipe de la dernière. L’écart s’est creusé principalement sur le trail et le VTT.
Aussi, sur 56 équipes participantes, 43 sont au classement général, certaines ayant abandonné ou été disqualifiées.
Mention spéciale pour les prouesses physiques de l’équipe 100% filles BVLSPORTS LES FILLES qui termine à la 23ème place aujourd’hui.
La météo n’a pas aidé les dernières équipes en lice. Si le soleil a baigné la baie de Talloires toute la journée, le vent qui s’est levé vers 13h a empêché certains parapentistes d’arriver jusqu’en bas.

IMPOSER DE NOUVELLES REGLES DU JEU

L’originalité du RED BULL ELEMENTS réside à la fois dans le concept de la compétition, mais aussi et surtout dans la manière de détourner chacune des disciplines de son format ordinaire. Troublés dans leurs habitudes de course, les compétiteurs sont alors poussés à redoubler d’efforts et à trouver de nouvelles tactiques pour marquer l’écart et franchir la ligne d’arrivée.

Aviron :
Si le format de course a mis des sportifs à rude épreuve, ce sont bien les rameurs…
Habitués à parcourir 2 km sur les courses en ligne ou 6 km dans le cadre des « Têtes de Rivière » où ils partent un à un, ils ont dû aujourd’hui avaler pas moins de 12,5 km, pour finir la course en courant 1 km sur le bitume, skiff à l’épaule (soit 14kg) avant de passer le relais aux trail runners. Le stress de la distance a été renforcé par les virages autour de bouées, complètement inédits sur un tracé d’aviron, et par le nombre d’embarcations engagées. 56 skiffs étaient sur la ligne de départ s’étalant sur les 800 m de rive entre Talloires et Duingt. Il s’agissait donc de bien tenir la ligne et de ne jamais relâcher l’effort pour parvenir à distancer le reste du groupe.

RedBull-Elements-Aviron 

Ils ont dompté l’eau…

Ces « aménagements » inédits rendent la performance de Brice Mennet d’autant plus exceptionnelle. Membre du Team SALOMON FRANCE, il remporte le relais aviron pour la 2ème année consécutive en 52’22’’43’’’. En 2ème position et totalisant 52’34’’69’’’, on retrouve Franck Solforosi (team TWENTY GODS), champion d’Europe 2009 en quatre de pointe sans barreur poids léger et 4ème dans la même catégorie aux JO de Pékin, suivi de Simon Niepmann du Team SWISS BULLS qui boucle la course en 52’51’’69’’’.

Trail :
Si la distance n’était pas forcément longue (11 km), la montée, elle, était ultra sèche. Et plus ça montait, plus c’était raide ! Tous les ingrédients du skyrunning (minimum de longueur pour un maximum de technicité) étaient donc réunis sur cette Montée mythique de la Tournette, pour mettre les trail runners à bout de souffle. « Dans ce genre de parcours, aucune gestion de l’effort n’est possible, il faut être à bloc tout le temps ! » commente Pascal Guiguet, membre du Team Adrénaline. Et pour pimenter le tout, la fin du tracé obligeait les coureurs à se servir des mains, en se tenant à des câbles, empruntant des échelles et des anneaux.

RedBull-Elements-Trail 

Ils ont dompté la terre…

L’ « ultra terrestre » Kilian Jornet (Team FONT ROMEU) explose un nouveau record sur ce 2ème RED BULL ELEMENTS. Il atteint le sommet de la Montée de la Tournette en 1:19’59’’80’’’. Du haut de ses 24 ans, celui qui a été 3 fois vainqueur de l’UTMB force une fois de plus le respect. C’est la fleur au fusil qu’il franchit la ligne d’arrivée devant Cédric Fleureton (Team MAG AVIRON) et Matheo Jacquemoud (Team YOUNG GUNS). Loin derrière eux, les derniers coureurs ont tout donné, pour boucler la course.

Parapente :
La complexité du parcours parapente n’était pas tant dans les airs, même s’il s’agissait pour les compétiteurs de descendre le plus rapidement possible en tentant d’optimiser leur vitesse en l’air. La véritable difficulté résidait dans les portions de course à pied qu’ils ont du réaliser, voile pliée, entre les 3 décollages et atterrissages. Un effort physique important sachant que la voile pèse 6kg. Au total, autant de temps de vol que de course à pied ! En bouquet final : l’atterrissage sur la plateforme installée sur le lac, dans le Port de Talloires qui, pour certains (1 sur 2), se transformait en « amerrissage » quand ils manquaient la réception.

Ils ont dompté les airs…

Victor Sebe du Team GENTIANE maintient son 1er rang de 2012 avec 49’33’’60’’’, chez lui à Talloires. Pilote complet de 35 ans, il est techniquement pointu et fin, avec un physique très sportif, double qualité assez rare chez un parapentiste. Il devance Vincent Lebeau (Team BVLSPORTS LES MECS) et Julien Irilli (Team SALOMON FRANCE) qui bouclent la course respectivement en 50’15’’29’’’ et 52’41’’61’’’.

VTT :
1 700 m de dénivelé, 25 km de course au total et 60% de single-tracks (monotraces)… Un parcours extrême à tous les nivaux ! Mais les vététistes se souviendront surtout de la descente. Ultra technique, elle n’autorisait aucun repos et exigeait d’eux d’être attentifs tout le long. Le moindre relâchement pouvait être fatal dans cette course contre soi-même. Le bike park situé en fin de parcours avec passerelle suspendue dans les arbres est venu pimenter le tracé et a été particulièrement apprécié des participants.

Ils ont dompté le feu (dans les cuisses !)

Alexis Chenevier du Team SCOTT-ODLO-LES SAISIES, signe le 1er temps avec 1:45’27’’83’’’, soit une vitesse de 13,3 km/h en moyenne. Cette victoire vient couronner une belle saison : 5ème du championnat de France en VTT XC et 4ème au classement général Coupe de France 2012. Alexis Vuillermoz (Team FONT ROMEU) et Thomas Dietsch (Team SALOMON – BULLS) lui emboitent le pas de peu avec respectivement 1:45’30’’55’’’ et 1:49’36’’71’’’.


Retrouvez plus d'informations, photos et vidéos sur le site de RedBull Elements.