Catalogue 2016

133094

recherche

Meeting_Areva
Un demi-fond au parfum olympique !

A un mois de son édition 2012, le MEETING AREVA se dessine. La réunion francilienne, septième étape de la Samsung Diamond League, profite cette année d’une position très favorable dans le calendrier international. Sa date, vendredi 6 juillet, la situe à trois semaines de l’ouverture des Jeux de Londres. Les athlètes peuvent y prévoir un pic de forme, avant de reprendre un ultime cycle de préparation en vu de l’échéance olympique. Elle constitue également la dernière occasion, pour les Français, de réaliser les minimas pour les Jeux. Enfin, les Américains pourront l’aborder en étant débarrassés de la pression des sélections olympiques, leurs « trials » étant organisés du 22 juin au 1er juillet à Eugene, dans l’Oregon.


Pour toutes ces raisons, le MEETING AREVA 2012 s’annonce comme l’une des affiches les plus alléchantes de la saison. Ses organisateurs peaufinent actuellement le plateau, chaque journée apportant son lot de nouveautés. En sprint et dans les concours, les prochains jours devraient permettre d’officialiser la venue de certains des plus grands noms de l’athlétisme mondial. En demi-fond, en revanche, au moins trois des courses de la soirée, les 800 m, 5000 m et 3000 m steeple masculins, connaissent déjà leurs vedettes. Leur présence au départ, sur la piste du Stade de France, assure à la réunion française tout à la fois un grand spectacle et la promesse de performances chronométriques.



800 M MASCULIN – Rudisha contre Aman

A coup sûr, l’un des temps forts de la soirée. Au départ, le numéro un incontesté de la distance, le Kenyan David Rudisha, recordman du monde (1’41’’01 en 2010), athlète mondial de l’année 2011, et la nouvelle révélation du demi-fond court, l’Ethiopien Mohammed Aman, seulement 18 ans, crédité cette saison d’un temps de 1’43’’51. Sur le papier, Rudisha semble imbattable. Il ne connaît qu’une seule tactique de course : en tête au départ, en tête à mi-course, en tête à l’arrivée. Il a disputé deux 800 m cette saison : 1’44’’33 début mars à Melbourne, 1’43’’10 (MPM) le 11 mai à Doha. Dans les deux cas, il l’a emporté sans frayeur. Mais Mohamed Aman, découvert en 2010 par sa victoire en finale du 1000 m des premiers Jeux olympiques de la Jeunesse, à Singapour, s’affirme comme le crack du demi-fond court que l’Ethiopie attendait. Il a déjà couru trois fois en moins de 1’44’’ cette saison. Et failli chiper la victoire au Soudanais Abubaker Kaki lors du Prefontaine Classic à Eugene (1’43’’71 contre 1’43’’74).



5000 M MASCULIN – Bekele face à Lagat

Avec l’Ethiopien Kenenisa Bekele et l’Américain Bernard Lagat dans un même 5000 m, le MEETING AREVA 2012 présente les deux plus beaux palmarès de la distance. Bekele, qui fêtera ses 30 ans la semaine prochaine, détient le record du monde (12’37’’35 en 2004), mais aussi le titre mondial en 2009 et la médaille d’or olympique à Pékin. Lagat, l’un des vétérans du demi-fond avec ses 37 ans, a été champion du monde du 5000 m en 2007 à Osaka, une distance où il ramené la médaille d’argent des Mondiaux de Berlin en 2009 et de Daegu l’an passé. Il possède depuis l’an passé un record personnel à 12’53’’60. L’Ethiopien a disputé son premier et seul 5000 m, cette saison, au Prefontaine Classic à Eugene, où il a pris la 4ème place (13’01’’48) d’une course complètement folle, où les trois premiers sont descendus sous les 13 minutes. Bernard Lagat ne s’est pas encore aligné sur la distance. A Paris, la dernière ligne droite de ces deux redoutables finisseurs vaudra le détour.



3000 M STEEPLE MASCULIN – Un match France-Kenya

Le 3000 m steeple n’a pas attendu longtemps, cette saison, pour créer l’évènement. Le bilan mondial compte déjà trois chronos sous les 8 minutes. Deux d’entre eux ont été réalisés par le même athlète, Paul Kipsiele Koech, vainqueur à Doha le 11 mai en 7’56’’58, puis à nouveau à Rome le 31 mai en 7’54’’31, soit le 3ème meilleur temps de l’histoire. Bonne nouvelle : le Kenyan sera présent au Stade de France, pour le MEETING AREVA 2012. Il y retrouvera les deux cracks français de la distance, Mahiedine Mekhissi-Benabbad et Bouabdellah Tahri. Un match France-Kenya qui aura des allures de répétition générale de la finale olympique.

Billetterie :
1- Sur Stadefrance.com
2- Dans les réseaux et points de ventes habituels (Fnac - Carrefour - Auchan - Virgin - E.Leclerc - Géant)
3- Par téléphone au 0892 700 900 (0.34 euro/min)  

Les tarifs :
Catégorie Arrivée : 70 €
Catégorie 1 : 40 €
Catégorie 2 : 20 €
Offre Exclusive LICENCIES FFA = -50% soit 20€ au lieu de 40€ en Cat 1, jusqu'au 17 juin 2012

Plus d'informations sur www.meetingareva.com