Catalogue 2016

133094

recherche

Aurelien-RAPHAEL
Crédit Photo: T. Deketelaere/Triathlète Magazine
La troisième étape des World Triathlon Series s'est déroulée ce week-end à Madrid. Résultats mitigés pour les français qui assurent tout de même les 6 dossards pour les Jeux Olympiques. La période olympique s'achève et les différentes sélections officielles vont être annoncées dans les prochaines semaines. Pour la France, annonce officielle le 14 juin. La dernière ligne droite dans la préparation olympique commence.

L'enjeu commun pour l'Equipe de France à Madrid était l'assurance d'être l'une des 8 nations à 6 dossards olympiques (3 hommes 3 femmes). C'est chose faite.

La course était ensuite abordée de manière différentes par les athlètes. Pour Laurent Vidal, David Hauss et Emmie Charayron, il s'agissait d'une simple étape dans leur préparation olympique. Pour les autres (Aurélien Raphaël, Tony Moulai, Carole Péon et Jessica Harrison), c'était une dernière démonstration avant l'annonce de la sélection.

Un bilan mitigé

Chez les femmes, la course a été dure et intense avec notamment une partie natation très rapide et une partie vélo nerveuse. C'est la suissesse Nicola Spirig qui l'emporte devant l'irlandaise Morrison et la chilienne Riveros. Jessica Harrison, première française termine 11ème, Carole Péon 14ème et Emmie Charayron 17ème.

Côté masculin, Aurélien Raphaël réalise une belle performance. Comme à son habitude, il a nagé très vite et réussi à partir dans le groupe de tête composé de 9 athlètes. Derrière, David Hauss, Tony Moulai et Laurent Vidal sont dans différents groupes qui se rassembleront dans le 4ème tour. Le groupe d'Aurélien pose le vélo avec plus de 2 minutes d'avance sur le reste du groupe. L'anglais Jonathan Brownlee s'envole vers la victoire suivi des russes Bryukhankov et Polyanskyi. Aurélien Raphaël craque un peu sur la fin et termine à la 7ème place. Laurent Vidal au terme d'une belle remontée finit 10ème. David Hauss, marqué par son stage en altitude, préfère abandonner pour se préserver. Tony Moulai a souffert de ses deux dernières courses et termine 37ème.

La sélection française sera officialisée le 14 juin. Reste en course pour le troisième dossard hommes : Tony Moulai, Aurélien Raphaël - qui ont tous deux marqué des points cette saison (notamment Tony 4ème aux Europe, Aurélien 7ème aujourd'hui) - et Vincent Luis, actuellement en rééducation. Chez les femmes, Jessica Harrison et Carole Péon n'ont pas réalisé les critères mais ont démontré leur bon état de forme.

Réactions à chaud des français:
Jessica Harrison, 11ème : "La place n'est pas géniale mais j'ai fait une bonne fin de parcours. J'ai rapidement senti que je n'étais pas spécialement dans un bon jour dans les 3 disciplines. Je n'ai pas très bien nagé. La course vélo était très nerveuse. Maintenant on va prendre une semaine un peu plus cool et après de nouveau un gros cycle de travail. Puis je ferai Kitzbuhel, Paris et peut-être Hambourg deux semaines avant les Jeux."

Carole Péon, 14ème : "J'ai mille fois mieux nagé qu'à San Diego. C'était une course très dure, on a pas eu beaucoup de repos à vélo sauf dans les 2 derniers tours. A pied ce n'est pas bon du tout, j'ai commencé à retrouver quelques sensations dans le 2ème tour mais je ne suis pas du tout à mon niveau en course à pied. La suite du programme dépendra de la sélection ou non aux Jeux."

Emmie Charayron, 17ème : "Je venais pour valider les trois dossards pour la France et pour valider le travail en natation. C'est fait. La natation a été très rapide et j'étais dans le bon coup donc c'est rassurant. C'est maintenant que les choses sérieuses commencent, la dernière ligne droite dans la préparation olympique."

Aurélien Raphaël - 7ème à 2’04’’ de Jonathan Brownlee (1h51’49’’) : "Mon objectif était de faire un top 8 dans le scénario d’une échappée. Mon contrat est donc rempli mais je reste déçu d’avoir craqué dans les derniers kilomètres alors que j’étais placé en 4ème position. Sur cette fin il m’a manqué un peu de fraicheur...j’ai ressenti les deux autres courses du mois (Coupe du Monde à Huatulco, MEX le 5 mai  et la WTS San Diego, USA le 12 mai). Maintenant place à la récupération puis reprise du travail pour le reste de la saison."

Pierre Houseaux, Entraineur National Hommes : "Au risque de me répéter je maintiens que Aurélien Raphaël est capable de faire beaucoup mieux. Certes, il réalise une bonne performance mais il fait quelques erreurs stratégiques qui le privent  d’une place sur le podium. Il sort 2ème de l’eau, est actif au sein du 1er groupe vélo mais sa  gestion de la course à pied est risquée. En effet, dans la deuxième partie de la course il paie les frais de son accélération dans les premiers kilomètres. »

Franck Bignet, Directeur Technique National : "Notre objectif sur cette étape était d’assurer les 3 dossards chez les hommes. C’est chose faite. Laurent Vidal et David Hauss étaient aussi venus sur cette étape de Madrid (3ème de la World Triathlon Serie) pour rester en contact avec la compétition. Ils sortent  d’un cycle de travail donc on ne s’attendait pas à ce qu’ils s’emparent des premières places. Ils sont restés prudents. Quant à Tony Moulai il ne fait pas une course à son niveau. Il était là pour montrer toute sa mesure...c’est donc un coup à blanc. En ce qui concerne la sélection olympique, les seuls hommes à ce jour à avoir rempli les critères sont Laurent et David, le choix du troisième homme est donc compliqué, il se fera dans l’intérêt de l’équipe de France..."

Laurent Vidal, 11ème : "Je ne pensais pas que je serais si fatigué. J'ai effectué un gros cycle d'entrainement en intensité et je savais que je n'étais pas frais mais je ne pensais pas autant subir. Ce n'est pas une course exceptionnelle mais 10ème ce n'est pas mauvais non plus."