Catalogue 2016

133094

recherche

Crédit Photo: Triathlon.org | Delly Carr / ITU
Les français ont confirmé leur ténacité lors de cette dernière étape des World Championship Series 2011 à Pékin. Si l’objectif d’accrocher un podium n’est pas validé chez les élites, David Hauss et Vincent Vidal se positionnent dans le top 8 du ranking mondial. Jessica Harrison se classe dans les 8 premières de l’étape chinoise avec une 7ème place, quant aux paratriathlètes, ils brillent d’or et de bronze.

L’écart se réduit avec les podiums, la tendance est bien confirmée par Franck Bignet (DTN) : « Le bilan de cette étape est positif car il confirme les résultats de la saison, le petit plus aurait été d'accrocher un podium chez les hommes. Ces courses montrent que l'écart se réduit entre nos français et les toutes premières places. Les perspectives sont bonnes, ils vont avoir un hiver studieux pour que ça se passe bien dans 300 j. Côté paratriathlon les 2 titres de Champions du monde (Benjamin Landier et Yannick Bourseaux) et les trois médailles de bronze (Edith Dasse, Geoffrey Wersy, David Peiffer) sont encourageants. En 2016 ce sera le début de l’aventure triathlon aux Jeux Paralympiques, il reste donc 5 ans pour confirmer les performances ».

Resultats-Triathlon-WCS-Pekin-Du côté des élites femmes, les conditions étaient idéales, et ce dimanche c’est Jessica Harrison qui s’est démarquée. Elle se classe 7ème de la WCS pékinoise : « Je suis super contente, je commence à atteindre mon niveau. Cette performance est un soulagement, j’ai finalement bien fait de ne pas prendre ma retraite (rires). C’est super encourageant pour la suite ». La très attendue championne d’Europe Emmie Charayron était extrêmement déçue de sa course, n’ayant pas couru dans le bon groupe elle n’a jamais pu remonter au classement.

Hier, ni les conditions météo exécrables (13°C associés à une forte humidité), ni les soucis techniques à vélo n’ont atteint le moral de David Hauss qui fera la course à pied aux avant-postes. Le réunionnais tout de même déçu de cette 7ème place, à 28 secondes de l’infatigable Alistair Brownlee, reconnaît : « j’avais de bonnes sensations, j’ai bien nagé, j’ai repris tout le monde dans la course que j’ai mené avec Jonathan, mais le travail à vélo (ndlr : il a uniquement pu utiliser le petit plateau travaillant avec l’aspiration) m’a demandé beaucoup d’énergie et musculairement je n’y étais plus à la fin… A chaud je suis déçu de cette course, mais je me maintiens à la 6ème place du classement WCS. C’est plutôt une bonne saison en vue des JO 2012 ».

Il n’est pas le seul à avoir sa qualification olympique, Laurent Vidal lui aussi l’a confirmé : 5ème à Pékin et 1er français de l’étape, c’est une valeur sur laquelle la France pourra compter.

« L’outsider » Vincent Luis bouleverse quant à lui la hiérarchie mondiale et termine à son meilleur classement en WCS, 8ème de l’épreuve. Il se classe 11ème mondial et espère lui aussi faire parti du voyage : « Il n’a pas manqué grand-chose pour aller chercher les bons mais je suis déjà super heureux de ma course ».

A Pierre Houseaux, entraîneur de l’équipe masculine de conclure : « Ils sont dans l’exigence de ce qu’on leur demande. Certains comme Vincent Luis peuvent nous surprendre, Frédéric Belaubre met fin à ses contre-performances quant à Laurent et David ils confirment leurs belles capacités ».

Classement Hommes

1 Alistair Brownlee 01:48:07
2 Sven Riederer 01:48:14
3 Jonathan Brownlee 01:48:17
5 Laurent Vidal 01:48:24
7 David Hauss 01:48:35
8 Vincent Luis 01:48:44
16 Frederic Belaubre 01:49:29

Classement Femmes

1 Andrea Hewitt 01:58:26
2 Helen Jenkins 01:58:40
3 Melanie Annaheim 01:58:58
7 Jessica Harrison 01:59:09