Catalogue 2016

133094

recherche

Une première pour un centenaire

C’est une ambiance ‘heure de pointe à la sortie du métro’ qui régnait ce matin sur la zone de départ à Bourg-Saint-Maurice. En effet, après un levé aux aurores, les coureurs ont rejoint la zone de départ de la 3ème étape via le funiculaire qui relie la station des Arcs 1800 à la gare de Bourg-Saint-Maurice. Un convoi encadré d’une trentaine de kilomètres jusqu’à Moutiers a permis aux organismes d’échauffer des muscles déjà bien sollicités par les deux premières étapes.
Visionnez ICI la vidéo d’hier

Au programme de la journée : 3 cols dont l’enchaînement Télégraphe – Galibier, 4000m de dénivelé et 169 km. Une étape marathon qui devrait laisser des séquelles dans le peloton puisque ce sont des coureurs à bout de force qui franchissent la ligne d’arrivée. Crampes, déshydratation… Les corps ont été poussés à leur limite et comme nous l’expliquait Pascal Labarre (168), l’étape redoutée a été redoutable : " C’était bien évidemment l’étape que nous appréhendions le plus, d’une part il a fallu se lever tôt et dégourdir un corps déjà pas mal meurtri. Et comme si l’étape n’était pas déjà assez difficile sur le papier, le vent et la chaleur s’en sont mêlés."

L’avancée des coureurs a en effet été contrariée par un violent vent de face qui a fortement ralenti l’allure du peloton, y compris pour les leaders, notamment dans la vallée de la Maurienne.. Une chaleur torride (33 degrés à Saint-Michel-de-Maurienne) a incité les organisateurs à mettre en place 2 ravitaillements en eau supplémentaires dans les montées du Télégraphe et du Galibier.

C’est finalement Michel Roux (292) qui, échappé avec Peter Pouly (567) depuis le pied du Télégraphe, coupe la ligne d’arrivée au sommet du Galibier, face au somptueux Massif des Ecrins, avant de redescendre vers la station de Serre Chevalier.

Cette étape marathon fût hors du commun à tous points de vue : outre les 4000 m de dénivelé, le passage des coureurs au-dessus des 2000m d’altitude pour la 1ère fois depuis le départ de Genève, la chaleur impressionnante, les paysages à couper le souffle…l’arrivée au sommet du Galibier fut non seulement une grande première dans le monde des cyclosportives mais ce fut également l’occasion de fêter le centenaire du premier passage d’un coureur cycliste dans ce col mythique.

Classement de l’étape :

Hommes :
1/ Michel Roux (FRA)
2/ Peter Pouly (FRA)
3/ Jean-Baptiste Trauchessec (FRA)

Femmes :
1/ Andrea Scharrer (ALL)
2/ Karine Saysset (FRA)
3/ Dorina Vaccaroni (ITA)

La Haute Route fait escale à Serre Chevalier pour deux jours puisque demain les 233 encore en course s’élanceront sur les pentes du Col du Granon pour un contre-la-montre inédit. C’est en effet la première fois que les participants d’une cyclosportive auront l’opportunité de réaliser un contre-la-montre et pour l’occasion le col sera fermé à la circulation, seules les voitures accompagnantes seront autorisées à monter avant 08h45. Les départs seront donnés toutes les 20 secondes à partir de 9h30 et les coureurs s’élanceront donc du dernier au premier.

À cette occasion, la star locale Luc Alphand chaussera non pas les skis mais les chaussures de vélo, pour se mesurer aux participants de la Haute Route.