Catalogue 2016

133094

recherche

La fatigue se fait déjà sentir ce matin au départ de Megève. La queue est longue devant la tente médicale et les véhicules d’assistance Mavic, les organismes comme les machines ayant déjà été bien éprouvés par la première étape.

Visionnez la vidéo d’hier ICI

Après quelques kilomètres en convoi encadré, le départ réel est donné au pied du Col des Saisies. Malgré les 3000 mètres de dénivelé positif au programme, quelques irréductibles attaquent dès l’entame du col, et se lancent dans l’ascension des Saisies à pleine vitesse. La cadence soutenue de la tête de course dans cette première difficulté de la journée fait des dégâts à l’arrière et le peloton s’étire déjà sur plusieurs kilomètres au sommet. La descente vers Beaufort, très technique, ne permet pas aux coureurs de récupérer de cette première difficulté.

Pas de répit pour le peloton, c’est désormais le Col du Cormet de Roselend qui se dresse devant eux. L’ascension de ce col sublime, mais finalement assez peu connu, est longue et difficile. Mais il semble que de nombreux coureurs gardent une chose importante en tête : “On souffre, mais demain va être encore plus dur ! Il faut en garder un peu sous le pied, car l’enchaînement du Télégraphe et du Galibier va faire de gros dégâts” nous expliquait Joanne Green.

Au sommet du Cormet de Roselend, c’est désormais une trentaine de kilomètres qui sépare la tête de course des derniers, les visages sont marqués par la fatigue et l’effort. Les sourires ont fait place aux grimaces et tandis que le premier coureur passe la ligne d’arrivée en plein coeur des Arcs 1800, une centaine de coureurs sont encore dans l’ascension du Cormet de Roselend.

C’est le Français Jean Broudeur qui remporte cette magnifique étape “Pour moi, le temps fort de cette journée a été la montée vers le Cormet de Roselend avec cette vue splendide sur le lac et la cascade au loin. C’est avant tout pour cela qu’on est là, pour vivre de tels moments, le classement, la victoire est finalement assez secondaire. Ce qui est fantastique dans cette compétition, c’est la solidarité entre les coureurs, surtout pour nous qui courons en DUO [Richard Scales, 401]. Il y a bien évidemment une sélection qui se fait au fur et à mesure des cols, mais on n’est pas là pour se tirer la bourre, on s’entraide un maximum. Il ne faut pas oublier que nous sommes sur une cyclosportive, que la route est encore longue jusqu’à Nice donc c’est sûr qu’il y aura des jours où l’on se sentira moins dans le coup, et là il faudra compter sur les copains !”

Classement général après 2 étapes :
Étape 2 :
1/ Jean Broudeur (FRA)
2/ Benjamin Blaugrund (USA)
3/ Peter Pouly (FRA)

SOLO Hommes :
1/ Benjamin Blaugrund (USA)
2/ Michel Roux (FRA)
3/ Jean-Baptiste Trauchessec (FRA)

SOLO Femmes :
1/ Stéphanie Gros (FRA)
2/ Marg Fedyna (CAN)
3/ Gabriele Buehler (GER)

Pour retrouver tous les résultats SOLO, DUO et TEAM, cliquez ICI.

L’étape de demain s’annonce encore plus musclée puisque les coureurs s’attaqueront à l’étape Marathon entre Bourg-Saint-Maurice et Serre-Chevalier : 169 km de course et l’enchaînement de La Madeleine, du Télégraphe et du Galibier.