Catalogue 2016

133094

recherche

A une semaine du départ de la Haute Route 2011, nouvelle cyclosportive à étapes entre Genève et Nice à travers les cols mythiques des Alpes, les organisateurs annoncent la mise en place d’un système de géolocalisation des coureurs sur l’ensemble de la semaine. La Haute Route deviendra ainsi la première cyclosportive au monde à faire profiter à l’ensemble du peloton d’un service de tracking en direct. En complément des leaders au classement général et des véhicules de l’organisation, 15% des coureurs seront équipés d’une balise sur chaque étape. Chaque participant pourra ainsi bénéficier au moins une fois de ce service pendant les 7 jours de course.

Rémi Duchemin, Directeur Général d’OC ThirdPole, détaille les enjeux de ce dispositif exceptionnel : “En termes de communication, c’est un outil incroyable qui permet à la famille et aux amis de suivre la progression

de leur champion, en direct sur notre site Internet. C’est une vraie valeur ajoutée pour tous ceux qui ne pourront pas être sur place ! Le second intérêt est l’amélioration de la sécurité. La Haute Route est une épreuve longue et exigeante, il est important de connaître la répartition du peloton sur le parcours, notamment en cas de dégradation météo. En équipant les véhicules de course, ainsi que 50 coureurs quotidiennement, nous avons une vision globale sur le déroulement l’étape et pouvons prendre des décisions plus sereinement et en toute connaissance de cause”.

Les balises, qui pèsent chacune 80 grammes, seront distribuées aux coureurs avant le départ de l’étape. Les compétiteurs les porteront sur eux pendant la course et les remettrons à l’organisation après avoir franchi la ligne d’arrivée. La société française GPS4YOU est à l’origine de cette technologie, comme nous l’explique Pascal Thiriot, son directeur : “Les trackers émettront en temps réel la position de chaque coureur, grâce à une combinaison des technologies GPS et GPRS. Légers et de petite taille, ils ont une autonomie potentielle de plusieurs jours, ce qui sera suffisant pour couvrir les besoins de la Haute Route, même sur l’étape marathon entre Bourg-St-Maurice et Serre Chevalier !”

Le site officiel de la Haute Route (www.hauteroute.org) hébergera sur sa page d’accueil une carte dynamique qui permettra de suivre les coureurs, en entrant leur nom ou numéro de dossard.

Par ailleurs, les organisateurs de la Haute Route viennent de publier leurs engagements afin que la Haute Route ne laisse aucune trace de son passage. Jean-François Alcan, Directeur de Course, précise : “Le parcours 2011 traverse les Alpes du nord au sud, en passant à proximité de zones protégées et sensibles. Parfaitement conscients du privilège de pouvoir traverser de si belles régions de montagne, nous nous engageons à mettre en œuvre un programme visant à respecter les milieux naturels et les populations locales qui, à longueur d’année, œuvrent pour préserver leur environnement. Pour qu’il soit efficace, cet engagement doit être partagé par tous, organisateurs, coureurs, accompagnateurs, spectateurs, partenaires et journalistes”.

La Haute Route 2011 a décidé de cibler ses actions en matière de protection de l’environnement, autour de 6 engagements clés :
• La sélection attentive des produits sur les points de ravitaillement
• La limitation de l’utilisation du papier
• La gestion rigoureuse des déchets
• La sensibilisation, avec la présence de 3 patrouilleurs EcoCyclo au sein du peloton
• La réglementation, avec la décision d’exclure du classement tout coureur pris à jeter un déchet sur le parcours
• Les relations avec les autorités (Natura 2000, cahiers des charges des villes…)

Retrouvez toute l’actualité de la Haute Route du 21 au 27 août prochain, sur le site officiel www.hauteroute.org, ainsi que :
· Twitter (#hauteroute) : twitter.com/haute_route
· Facebook : facebook.com/CyclingHauteRoute
· YouTube : youtube.com/hauteroutetv