Catalogue 2016

133094

recherche

De-gauche--droite-Michel-Lanne-Thomas-Vricel-et-Franois-DHaene
Crédit Photo : Robert GOIN

Sauf météorologie défavorable qui les obligerait à retarder leur départ d’un à trois jours, François d’Haene, Michel Lanne et Thomas Véricel, comptent bien débuter la Traversée le 14 juillet à 4 heures sous le ciel étoilé de Chamonix et la poursuivre en début de nuit sous celui de la Maurienne et du massif des Cerces. Leur objectif est de parcourir 115 kilomètres pendant les 20 premières heures et de rejoindre sur le même rythme Briançon, leur destination finale et y arriver le 15 juillet dans l’après-midi. Au total 203 kilomètres à travers des sentiers totalisant un dénivelé positif de 12900 mètres et  négatif de 12630 mètres.

Ces trois trailers du team Salomon vont établir un premier record faisant ensemble l’intégralité du parcours avec une assistance réduite à 3 personnes maxi et 5 points de ravitaillements (Cormet de Roselend, Peisey Nancroix, parking lac de Bellecombe au-dessus de Termignon, Val Fréjus, Névache). Leur avancée sera visible, via un relais GPS sur chacun d’eux, garantie de sécurité et de contrôle de déroulement. En 2012 d’autres équipes se mesureront à leur chrono dans les mêmes conditions et course et sur le même parcours

François d’Haene, Michel Lanne et Thomas Véricel se sont retrouvés les 6 et 7 juillet dans le Diois. Avant de se séparer ils ont effectué une sortie de 6 heures entre crêtes de Tarsimoure, Valdrôme et sommet du Duffre suivie d’un repas. Entre deux bouchées ils ont additionné leurs réponses de la même façon qu’ils comptent réunir leurs efforts pendant leur aventure sportive.

Morceaux choisis

« Ce rendez-vous avant le départ de la Traversée était important. Il nous a permis de vérifier notre cohésion et entente. Elles sont totales. L’occasion aussi d’étudier les cartes, préparer le contenu de nos sacs, discuter logistique. » Thomas Véricel.

La Traversée est une gros challenge qui nous motive énormément. On a conscience que la longueur et le profil du parcours constituent une énorme difficulté à surmonter. » François d’Haene.

« Notre stratégie de course se résume à une idée fixe : il faut que l’on arrive au bout. Le chrono n’est pas notre priorité. On a tellement cette Traversée dans la tête que nous sommes impatients d’être au départ. » Michel Lanne

Infos sur : http://www.la-traversee.info et http://www.facebook.com/la.traversee