Catalogue 2016

133094

recherche

Alistair-Brownlee-Resultats-championnats-Europe-Triathlon-2011-Crédit Photo: C.Guiard  / Triathlète Magazine
La médaille d'Or remportée hier après-midi par la jeune française Emmie Charayron, n'a pas été suivie d'un titre chez les Hommes dans la soirée. Une course dominée une nouvelle fois par les frères Brownlee qui réalisent un doublé Or, Argent. Après les deux médailles récoltées l’année dernière (l’argent pour Carole Péon et le bronze pour David Hauss), l’équipe de France espérait en ramener une autre dans le clan masculin ; mais qu'elle se console, à un an des Jeux olympiques de Londres, elle a l'Or européen dans son escarcelle.
Après une nuit espagnole festive, l'heure du bilan a sonné. Commentaires :

La France est une nation qui a souvent brillé lors des Championnats européens avec notamment les 3 titres de Frédéric Belaubre en 2005, 2006 et 2008. Tony Moulai avait permis à la nation de faire un doublé en 2008 en remportant la médaille d’argent. L’année dernière, les hommes et les femmes sont rentrés chacun avec un métal. Cette année, la France récolte deux médailles d'Or, la première avec le titre de Champion d'Europe du paratriathlète David Peiffer, et celle de Emmie Charayron qui confirme le très bon niveau du triathlon féminin, comme le souligne Philippe Lescure, Président de la Fédération Française de Triathlon " Ce championnat d’Europe 2011 sera un très bon cru pour le triathlon français avec le titre de Champion d’Europe d’Emmie CHARAYRON qui a survolé la course féminine. Il y a bien longtemps que notre triathlon féminin n’avait connu un tel succès porteur d’espoir à un an des jeux. Je veux également, l’année où notre discipline s’est ouvert l’entrée aux Jeux Paralympiques, saluer le titre de Champion d’Europe de David PEIFFER et les nombreuses autres médailles de nos représentants paralympiques aux courses européennes. Je retiens pour terminer la bonne performance d’ensemble de notre collectif masculin avec les places de Laurent VIDAL, David HAUSS et Tony MOULAI, qui même s’ils n’accèdent pas au podium, font un bon résultat collectif. "

Emmie Charayron " C'est fantastique ! je visais tellement cette victoire. Je me souviens de mon premier titre à Lisbonne en 2008, j'étais Junior et j'avais déjà en tête de le remporter dans la catégorie Elite. J'ai réussi à faire une course complète dans des conditions usantes, il fait très chaud, j'étais juste en réserve d'eau... Heureusement que je fais fort dans la partie vélo pour remonter le groupe de tête et que je pars très vite en course à pied. Je voulais essayer une autre stratégie que celle appliquée à Madrid. J'ai fais l'inverse, j'ai assumé, je me suis mise devant sans rien lâcher. J'ai quand même voulu savourer dans les derniers kilomètres, il y avait un monde fou...c'était bon. "

Si le titre européen de Emmie a enflammé l'équipe de France, le clan masculin rentre néanmoins avec quelques déceptions :

Frank Bignet, Directeur Technique National : " Emmie a été très forte, elle a survolé la compétition et confirme son statut de favorite. Je suis déçue pour les garçons. L'objectif était de faire aussi bien que l'année dernière, on attendait donc une médaille chez les hommes...ils n'ont pas su saisir l'opportunité lors de la crevaison de Alistair Brownlee et c'est dommage. Il faut qu'ils se remettent au travail, qu'ils soient plus forts pour être capable de réagir dans ces moments là."

Pierre Houseaux, entraineur national hommes : « Le Championnat d’Europe est un objectif fort de l’année donc forcément nous sommes déçus de ne pas rapporter une médaille chez les hommes. Il faut augmenter le niveau de capacité de chacun pour qu'ils soient capables d'être plus forts et prendre plus de risques. Quand Alistair Brownlee est victime d'une crevaison, ils ne sont pas partis car ils ont douté...Ils ont tous progressé en course à pied, il faut accentuer les efforts en vélo pour être devant, de manière à ne pas se faire piéger..."

Laurent Vidal - 7ème et premier français : " C'est ma troisième course en trois semaines. Mon objectif est de marquer des points pour le ranking olympique, donc à ce niveau là il est atteint. Après les conditions difficiles rencontrées à Kitzbühel il y a une semaine, j'ai eu du mal à récupérer, pourtant je réussis à prendre une place d'honneur. Les frères Brownlee sont beaucoup plus forts mais il reste du temps avant le grand rendez-vous de Londres 2012. Je sais ce qu'est une préparation olympique, il ne faut pas se mettre le couteau sous la gorge, il faut continuer à travailler, garder sa confiance pour être prêt sur cette course d'un jour."

A noter également la 5ème place de Raphaël MONTOYA chez les Juliors. Il peut être déçu, car termine à 13 petites secondes du champion d'Europe. A l'analyse des temps réalisés, on constate que Raphaël a perdu 15 secondes dans les deux transitions. On peut parier qu'il va travailler ce point pour les prochains rendez vous!!

Résultats des Championnats d'Europe de Triathlon cliquez ici.