Catalogue 2016

133094

recherche

Red_Bull_Elements_2011_1

Vous aviez découvert le concept dans nos news, voici le compte rendu, les interviews des vainqueurs individuels et les résultats du Red Bull Elements de Talloires, en photos!

Compte Rendu

Une météo de rêve, des champions hors-norme, un parcours engagé de 50 kilomètres (dont plus  de  6314 mètres  de  dénivelé  cumulé  positif  et  négatif),  51  équipes  composées  de  quatre relayeurs  ont  assuré  suspense,  émotion  et  adrénaline.  Tous  les  éléments  étaient  réunis  ce samedi  21  mai  à  Talloires,  au  bord  du  lac  d'Annecy,  pour  assurer  le  succès  de  la  première édition   de   Red   Bull   Eléments,   relais   multisports   unique   en   France.   Une   forme   de compétition inédite mixant trois éléments (l'eau, l'air, la terre), et quatre sports (aviron, trail running, parapente, vtt), remportée avec panache par le Team Autriche, composé des trois Autrichiens Fabio Becker, Markus Kröll, Wendelin Ortner et du Français Thomas Dietsch, qui ont bouclé le parcours en 5h02mn24s. devant les équipes Adidas et Asics-Les Saisies.

Le film de la course

Red_Bull_Elements_2011_aviron9  heures :  c'est  parti  pour  l'aviron !  Premier  défi pour  les  51  rameurs :  s'aligner  pour  éviter  la pénalité de dix minutes, mais sans couloir ni starting blocks. Après le coup de sirène, les skiffs s'élancent pour un parcours de 13 kilomètres sur l'eau. Une distance six fois plus longue que les courses classiques, avec la difficulté supplémentaire de devoir effectuer plusieurs virages. Cerise sur le bateau : une sortie avec un kilomètre de course à pied, skiff de 14 kilos et de 8,2 mètres de long sur l'épaule, dans les petites rues de Talloires. Très vite, dès les premiers mètres, les écarts se creusent. C'est finalement Brice Menet (Team Salomon), champion de France 2008 en deux de couple, qui passe la ligne d'arrivée 53mn40s plus tard, atomisant au passage de sept minutes le temps de course estimé. Fabio Becker, du team Autriche, termine 8 ème  à moins de 2 minutes de Brice Menet. « Le parcours est tout simplement superbe. Sur l'eau, j'en ai vraiment bavé, compte-tenu du niveau très relevé de la compétition. Et ce finish bateau à l'épaule, un des pires moments de ma vie de sportif ! J'ai fini par terre, à bout de forces… Mais à l'arrivée, quel bonheur ! »

Red_Bull_Elements_2011_Trail9 h 53 min 05 s* : top départ. Le premier relayeur à partir pour un trail-running très engagé et aérien de 11, 2 kilomètres (dénivelé positif de 1900 mètres), proche du skyrunning, est Thomas Lorblanchet,  champion  du  monde  de  trail  2009.  Derrière,  Kilian  Jornet,  triple  vainqueur  de l'Ultratrail  du  Mont-Blanc,  part  comme  une  fusée.  En  haut  de  la  Tournette  (2351  m  mètres), après  un  crapahutage  en  règle  dans  les  névés  et  les  dalles  rendues  très  glissantes  par  la  pluie tombée la veille, la hiérarchie est respectée : le Catalan Kilian arrive en tête, bouclant le parcours en 1h26mn18s, laissant à presque deux minutes le traileur du team Adidas Thierry Breuil (triple champion  de  France  de  trail).  Markus  Kröll,  du  team  Autriche,  7  victoires  au  Red  Bull Dolomitemann, est alors en cinquième position : « la première partie a été très vite avalée car très rapide. Le dernier tronçon, ultra-raide, nous a donné beaucoup de mal, notamment lors du passage des échelles. Mais quand tu cours pour ton équipe, tu te donnes encore plus à fond et là, j'ai vraiment tout donné ! »

Red_Bull_Elements_2011_parapente11 h 19 min 58 s : Martin Bonis (Team Font-Romeu) déboule du haut du Chalet de l'Aulp (1430 m) en tête (la section de vol du haut de la Tournette initialement prévue ayant été annulée par sécurité suite à une possibilité d'orage). Derrière, Denis Verchère (team Asics-Les Saisies) vole la deuxième place à Julien Serré (team Adidas), après une descente en spirale à touche-touche très spectaculaire. Le suspense est à son comble lors du posé final, sur une barge à même le lac, avec quelques atterrissages dans l'eau. Le Team Autriche reprend espoir de figurer dans le top cinq grâce à Wendelin Ortner (six victoires au Red Bull Dolomitenmann) et troisième au classement individuel.  «  J'ai  été  bluffé  par  la précision  et  la  finesse  de  vol  des concurrents,  la  rapidité  de pliage  et  de  dépliage.  Personnellement,  j'ai  beaucoup  souffert  lors  des  sections  de liaison  à  pied avec la voile de six kilos à porter sur le dos. J'ai beau avoir 23 Dolomitenmann à mon actif, j'en ai bavé physiquement. J'ai même atterri sur les fesses sur la barge, ce qui ne m'arrive jamais ! Mais le spot est tellement génial et le résultat tellement au-delà de nos espérances, que je re-signe tout de suite pour l'an prochain ! »

Red_Bull_Elements_2011_VTT11 h 57 min 15 s. : 25 kilomètres et 1800 mètres de dénivelé d'un parcours d'une difficulté hors-norme attendent les vététistes, qui vont jouer les finishers. Martin Fourcade (team Font Romeu), champion du monde de poursuite de biathlon et vice-champion du monde de sprint 2011, part en  tête  avec  une  avance  de    4  min    10  s  sur  son  poursuivant,  Nicolas  Roux  (Team  Asics-Les Saisies),  mais  s'épuise  vite  dans  une  montée  extrêmement  raide  et  technique.  C'est  dans  cette première  partie  de  montée  que  Thomas  Dietsch,  le  frenchie  du  Team  Autriche,  multiple champion  de  France  de  marathon,  fait  la  différence  en  dépassant  ses  deux  concurrents.  « Je craignais  tellement  cette  épreuve  que  je  me  suis  réveillé  deux  fois  la  nuit  d'avant.  J'ai  souffert dans  les  montées  et  lors  des  nombreuses  ruptures  de  rythme  mais  j'ai  réussi  à  m'imposer  une cadence  au  cardio-fréquence-mètre  de  175  pulsations/minute  et  à  ne  pas  me  laisser  déstabiliser par les nombreux portages. Du coup, j'ai sécurisé mon avance et quand est arrivée la descente qui me faisait le plus peur, j'ai pu gérer et ne pas prendre de risques inutiles.  A la moindre erreur de pilotage,  c'est  cash :  le  vélo  part  200  mètres  plus  bas  et  tu  vas  t'exploser  dans  les  rochers.  C'est donc un immense soulagement de gagner ici, dans ce décor de rêve, devant un public qui nous fait la holà et dans les bras de mes équipiers aussitôt la ligne passée ! »

* Les horaires donnés sont ceux des premiers relayeurs dans chaque discipline.

Les déclarations des champions en individuels

AVIRON

Brice Menet, 1 er  en individuel aviron (Team Salomon - 4 ème  au classement général) : une épreuve vraiment atypique. «  Comme je pratique aussi l'aviron de mer sur des distances de 8 kilomètres, je pense avoir été moins dépaysé que certains des rameurs « classiques »  qui courent des 2000 mètres.  Le  côté  course  à  pied,  que  je  trouvais  un  peu  folklorique  sur  le  papier,  s'est avéré très intéressant. Ca m'a obligé à m'entraîner à la course plusieurs semaines avant : j'avais  enchaîné  des  séances  débarquements  et  portés  de  skiffs  en  courant  et  ça  m'a énormément servi aujourd'hui, notamment à en garder un peu sous la semelle. Le plus dur a été le repérage sur l'eau : comme j'étais premier, sans repère visuel, j'ai commis une grosse erreur à un passage de bouée et du coup, j'ai pris 200 mètres dans la vue, alors  que  j'avais  40  secondes  d'avance.  Il  a  fallu  que  je  recreuse  l'écart  et  comme  la charge musculaire que l'on réclame à l'organisme en aviron est déjà énorme, je me suis mis vraiment « taquet ». Au final, grâce  à  mon entraînement spécifique, j'arrive  assez frais, alors même si on termine à la plus mauvaise place, au pied du podium, je ne suis pas déçu. Tout le team s'est défoncé et on a vécu un moment intense et très sympa ! »

TRAIL-RUNNING

Kilian   Jornet,   1 er    en   individuel   trail-running   (Team   Font-Romeu   -   5 ème    au classement général) : du pur plaisir ! « J'étais venu ici pour m'amuser avec mon ami Martin Fourcade que je connais depuis dix ans. On finit dans le Top 5, c'est une belle performance, d'autant que je gagne la partie trail-running avec un temps plutôt pas mal (1 h 26 min et 18 s) et que je n'étais pas du tout venu pour ça. J'ai pris beaucoup de plaisir, ici à Talloires : je suis là avec mes amis, sous le soleil, sur un parcours extrême et technique comme j'aime, avec une vue d'en haut magnifique. Du bonheur pour l'amoureux de la montagne que je suis ! »

PARAPENTE

Victor  Sebe,  1 er   en  individuel  parapente  (Team  Gentiane  -  28ème  au  classement général) : l'occasion de découvrir d'autres athlètes. « Tout a bien commencé. Mon rameur, Sébastien Rieth, sort 17ème de l'eau, une très belle performance compte tenu du plateau très relevé en aviron. Simon Dehove part en trail  pour  l'occasion  car  il  est  rameur  et  ne  s'est  pas  préparé  pour  la  spécificité  de  ce parcours. Au Chalet de l'Aulp, il est occis, il arrive en 47ème position, et je suis super impatient d'en découdre. C'est peut-être cette attente et mon expérience d'enseignant à l'école de parapente (Les Grands Espaces, sur Talloires), de la voltige, et de la longue distance qui m'ont donné l'énergie. Tout ça m'a permis d'optimiser mes manips au sol, de bien préparer ma voile à chaque décollage, tout en sachant que si je partais avec une oreille (bout de l'aile) fermée, j'avais assez de métier pour m'en sortir. C'est sûrement dans la deuxième partie du parcours que je gagne : je suis à fond, à 50 km/h et quand j'arrive en vue de la barge, je me calme, j'attends que les trois concurrents devant moi dégagent  la  zone  et  je  me  pose  tranquille.  Quand  j'ai  passé  le  relais  à  mon  dernier relayeur, j'ai été vraiment touché de voir que le public était encore là avec dans la foule, plein de têtes connues. Quand on joue à domicile, et qu'on gagne, ça fait encore plus plaisir ! »

Denis  Verchère,  6 ème   en  individuel  parapente  (Team  Asics-Les  Saisies  -  3 ème   au classement général) : un concept top «Dommage que la météo instable ne nous ait pas permis de décoller du sommet de la Tournette, car en plus du spectacle superbe, ça nous aurait permis de nous échauffer. Comme  les  traileurs  sont  arrivés  en  avance,  on  est  partis  sur  les  chapeaux  de  roue : direct dans 200 mètres de pente très raide à monter à pied, voile de 6 kilos sur le dos ! Je regrette une erreur tactique de ma part : j'ai pris l'option de bien préparer ma voile (pliage et dépliage) à chaque fois, alors que les autres concurrents ont joué le coup de poker en partant à l'arrache, du style « ça passe ou ça casse ». Du coup, tout ce que j'ai gagné sur les sections de vol en étant au taquet, je les reperdais au sol ! Sur un parcours aussi explosif qui s'apparente à du sprint, ça ne pardonne pas. Mais je m'en sors bien. Je me  suis  donné  à  fond  et  franchement  être  sur  le  podium  tous  ensemble,  avec  des équipiers que j'ai appris à découvrir, c'est génial. En tous cas, le concept est top ! »

VTT

François  Bailly-Maître,  1 er   en  individuel  VTT  (Team  Endurance  Shop  -  11ème  au classement général) : très très dur ! « C'est  du  jamais  vu !  Un  parcours  aussi  physique  que  technique.  Une  heure  de montée  avec  un  gros  dénivelé,  déjà,  c'est  tuant.  Mais  j'ai  été  victime  d'une  crevaison après deux kilomètres de descente, mon pneu arrière s'est littéralement déchiré sur un caillou.  J'ai  perdu  plus  d'une  minute  à  réparer.  Mais  j'étais  déjà  plus  optimiste  qu'au départ,  vu  que  je  partais  de  très  loin :  dans  les  trente,  à  40  minutes  des  premiers.  Je n'avais  donc  plus  d'espoir  au  général,  par  contre,  j'ai  tout  donné  pour  le  classement individuel. J'ai dépassé une bonne dizaine de coureurs sur l'ensemble du parcours mais j'ai quand même eu du mal, alors que je suis plutôt un technicien, sur des portions très techniques,  notamment  sur  les  monotraces  où  j'ai  dû  poser  plusieurs  fois  le  pied  à terre. J'ai beaucoup aimé le passage sur la passerelle à quatre mètres de haut, ça bouge, on a l'impression de perdre son équilibre, de se faire déporter ! Bref, c'est une très belle épreuve de VTT de montagne, très variée. »

Martin Fourcade, 13 ème  en individuel VTT (Team Font-Romeu - 5 ème  au classement général) : pas si mal pour un vététiste amateur ! «Ce qui m'a décidé à signer pour être le vététiste du team ? L'aviron et le parapente, ce n'est pas mon truc ! Et comme il y avait Kilian en trail-running, il ne me restait plus que le vtt ! Je suis un peu déçu de notre 5 ème  place au général, mais personnellement, vu mon  très  faible  entraînement  (4  sorties  vtt !)  et  l'extrême  difficulté  du  parcours,  j'ai l'impression   d'avoir   sorti   l'exploit.   J'ai   vraiment   tout   donné   dans   la   montée, interminable, mais j'ai perdu beaucoup de temps lors des transitions car je n'ai pas les automatismes des meilleurs. A la descente, j'ai fait ce que j'ai pu pour limiter les dégâts mais je n'ai pas pu récupérer des efforts précédents tellement le parcours était engagé, super  raide  et  très  caillouteux,  avec  le  guidon  qui  vibre,  mettant  le  corps  à  rude épreuve.  Mais  ça  a  été  une  super  expérience,  j'ai  adoré  le  public  très  chaleureux  et  le comportement des autres athlètes qui me donnaient des petites tapes dans le dos pour m'encourager. A refaire ! »

Les résultats

CLASSEMENT DU RED BULL ELEMENTS 2011 - TOP 10 EQUIPES :

1. Red Bull Autriche 5h02:24.1 (Fabio Becker / Markus Kröll / Wendelin Ortner / Thomas Dietsch)

2. Adidas 5h05:27.5 (Pierre Pollez / Thierry Breuil / Julien Serré / Arnaud Grosjean)

3. ASICS - Les Saisies 5h14:00.1 (Jérôme Descazeaux / Emmanuel Meyssat / Denis Verchère / Nicolas Roux)

4. Salomon 5h17:55.1 (Brice Menet / Thomas Lorblanchet / Charles Cazaux / Grégory Vollet)

5. Font Romeu 5h22:55.1 (Jérémy Pouge / Killian Jornet / Martin Bonis / Martin Fourcade)

6. BVL Sports 5h28:10.3 (Rafik Amrane / Benjamin Lemay / Antoine Girard / Vivien Legastelois)

7. OOGA 5h29:32.7 (Olivier Grauwin / Olivier Gough / Guillaume Faussurier / Jonas Buchot)

8. Endurancemag 5h33:00.3 (Camille Tollet / Dawa Sherpa / Hervé Franchino / Cédric Fleureton)

9. Team Optisport 5h33:34.2 (Damien Blanc / Stéphane Revet-Servettaz / Rémy David / Ludovic Auvray)

10. Team Scott 5h36:08.0 (Pascal Giguet / Emmanuel Manon / Edouard Jonville / Charles Dubouloz)

CLASSEMENT INDIVIDUEL PAR DISCIPLINE :

1. Aviron : Brice Menet - Team Salomon (53m05s)

1. Trail Running : Killian Jornet - Team Font-Romeu (1h26m18s)

1. Parapente : Victor Sebe - Team Gentiane (33m52s)

1. VTT : François Bailly-Maitre - Endurance Shop (1h59m15s)

Vous pouvez télécharger tous les résultats de l'épreuve ICI!