Catalogue 2016

133094

recherche

Marathon_des_sables_etape2_1-Source: Organisation - Crédit Photo: COMBALY / PER-MDS2011
04/04/2011 - Marathon des Sables étape 2 - Kourci Dial Zaid / Jebel El Miraïer - 38km

Une course dans le vent!
Vingt-six ans après sa première édition, le Sultan MARATHON DES SABLES est toujours aussi « tendance ». Dans le vent comme disent certains. Et ce terme n’aura jamais aussi bien porté son nom qu’au cours de cette seconde étape entre Kourci Dial Zaid et Jebel El Mraïer.

Dès la nuit précédente, les 843 concurrents avaient bien senti que la suite des opérations s’annonçait difficile.

Plus à cause de la météo que du relief en lui-même. Et cela ne loupait pas. Au petit matin, le bivouac était balayé par de fortes rafales de vent avec des pointes à près de 30km/h. Pour ne rien gâter, le sable venait fouetter les jambes déjà peu épargnées des coureurs. Comme à l’accoutumée, ces circonstances de courses n’empêchaient pas les leaders de mener un train d’enfer. Un quatuor se détachait rapidement chez les hommes avec Mustapha Aït Amar (D6-MAR), Salameh Al Aqra (D236-JOR), Mohamad Ahansal (D1-MAR) et Rachid El Morabity (D4-MAR). Au 22e kilomètre, les hommes de tête étaient toujours ensemble, avant que la course d’usure menée conjointement par Ahansal (D1-MAR) et El Morabity (D4-MAR), ne fasse céder Aït Amar peu avant le 3e CP (31e km). Dans les sept dernières bornes, El Morabity levait le pied après sa débauche d’énergie, laissant filer son entraîneur Mohamad Ahansal (D1-MAR) vers une nouvelle victoire d’étape. Au sprint cette fois-ci, puisque Al Aqra (D236-JOR) ne cédait que quatre petites secondes.

Marathon_des_sables_etape2_2-

Gros suspens chez les féminines.

L’écart était en revanche plus grand chez les féminines avec la victoire de la Française Laurence Klein (D280-FRA) quatre minutes devant l’Espagnole Emma Roca (D107-ESP). Malgré son succès, la tricolore faisait la fine bouche à l’issue de l’arrivée : « c’est un beau succès, mais j’aurais pu faire mieux. Sur la fin, je me suis un peu perdue dans les dunes. Comme si je n’en avais pas eu assez hier. Sans cela, j’aurais pu ‘’gratter’’ une minute ou deux ». Séparées de 47 secondes au classement général, le duel entre les deux promet beaucoup. Même si la route est encore longue jusqu’à Tazzarine, terme du 26e Sultan MARATHON DES SABLES, Monica Aguilera (D505-ESP) semble avoir d’ores et déjà abandonnée tout espoir de succès en concédant plus de 40 minutes.

Demain, la 3e étape longue de 38 kilomètres devrait donner une tendance un peu plus précise encore sur les forces en présence. Si le parcours proposera beaucoup de passes sablonneuses et de plateaux caillouteux, les concurrents ne devraient pas apprécier plus que ça la seconde partie de course avec plus de dix kilomètres de dunes. Un programme qui était loin d’enthousiasmer Yves Herrault (D309-FRA) sitôt la seconde étape achevée : « l’an dernier pour mon premier Sultan MDS, nous avions eu moins de dunes et c’était parti crescendo sur les kilomètres. Là c’est de suite long et difficile. Les tendons souffrent beaucoup dans le sable. On verra bien demain (mardi 5 avril) ce que cela donne, mais il devrait y avoir du dégât. Après deux jours, la fatigue commence à se faire sentir sur les organismes ».

Toutes les infos sur www.darbaroud.com