Catalogue 2016

133094

recherche

Cozumel 2016 WTS Triathlon credit DellyCaree ITU
Au terme d’une finale disputée à Cozumel (Mexique) dans des conditions très difficiles de chaleur et d’humidité, Pierre Le Corre et Aurélien Raphaël terminent la saison WTS (championnat du monde) aux 8e et 14e places mondiales.

La finale du circuit mondial de triathlon WTS restera dans les mémoires. Un épilogue incroyable avec Alistair Brownlee, champion olympique, obligé d’épauler sur les derniers mètres son frère Jonathan en grande détresse alors qu’il était en tête et filait vers le titre mondial. Des images qui feront à coup sûr le tour du monde et des réseaux sociaux et qui participeront encore un peu plus à la grande histoire des frères britanniques. 

Dans des conditions de grosse chaleur et d’humidité, cet épilogue de la saison a fait de gros ravages. Les trois Français au départ peuvent en témoigner.

Premier à sortir de l’eau, Aurélien Raphaël pu s’immiscer dans le bon groupe à vélo, composé de huit hommes dont les deux frères Brownlee, champion et vice-champion olympique à Rio et le Sud-Africain Henri Schoeman, médaillé de bronze au Brésil. La course à pied sera plus difficile pour le Pisciacais, 21e à l’arrivé. Une position qui lui permet de conserver sa 14e place au classement général du circuit Championnat du monde acquise grâce à quelques belles performances (5e à Leeds, 7e au Cap, 9e à Stockholm).


Sorti de l’eau à 40 secondes de la tête, Pierre Le Corre ne put en revanche attraper le bon groupe à vélo et attaqua les 10 km de course à pied avec 1’30’’ de retard sur les huit échappés. Quarantième à la sortie de la deuxième transition, le sociétaire de Montpellier, handicapé par un manque d’entraînement ces dernières semaines (malade au retour de Rio) ne réussit à grignoter que quelques places pour terminer au 31e rang. A 26 ans, il conclut la saison WTS au 8e rang mondial, le meilleur classement de sa carrière (10e l’an dernier). Ses performances, notamment en début de saison (3e à Stockholm, 5e au Cap, 6e à Leeds et Yokohama) lui laissent de beaux espoirs pour les prochaines années. Très vite distancé, Dorian Coninx a lui, abandonné sur le vélo.

Après trois années de domination de Javier Gomez, l’Espagne remporte à nouveau le titre mondial grâce à Mario Mola. Cinquième à Cozumel, Mola, deuxième en 2015 et 2014, conserve 4 points d’avance au général sur Jonathan Brownlee, deuxième malgré tout, à l'issue d’une course remportée par Henri Schoeman (1re victoire en WTS).

Chez les filles, la Bermudienne Flora Duffy, 28 ans, a fait coup double. Victorieuse samedi de la finale (2e victoire en WTS) après s’être échappée à vélo en compagnie de deux autres triathlètes (1’07’’ d’avance à T2 sur le peloton), l’ancienne championne du monde Xterra (2014, 2015) a assuré son premier titre mondial devant la championne olympique américaine Gwen Jorgensen, sacrée les deux précédentes années.

REPÈRES :

A Cozumel (Mexique), Finale du Championnat du monde World Triathlon Series. Championnats du monde Juniors et Espoirs.
Distance M (1500m de natation, 40 km de vélo, 10 km de course à pied) pour les Elites et les U23 ; Distance S (750m de natation, 20 km de vélo, 5 km de course à pied) pour les Juniors.


FRANÇAIS ENGAGÉS : Elite : Pierre Le Corre (Montpellier), Aurélien Raphaël (Poissy), Dorian Coninx (Poissy). U23 : Simon Viain (Montpellier), Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts-Vendée), Raphaël Montoya (Sartrouville), Tom Richard (Poissy), Léonie Periault (Poissy), Sandra Dodet (Poissy). Juniors : Cassandre Beaugrand (Poissy), Emilie Morier (Issy).


MODE D’EMPLOI : Pour les Elites, la finale de Cozumel bénéficie d’un coefficient 1,5. Distribution des points : 1er : 1200 pts ; 2e : 1110 ; 3e : 1027 ; 4e : 950 ; 5: 879 ; 6e : 813 ; 7e : 752 ; 8: 695 ; 9: 643 ; 10: 595 ; 11: 550 ; 12: 509 ; 13: 471 ; 14: 436 ; 15: 403 etc. Les 50 premiers marquent des points (26 points pour le 50e).


CLASSEMENT

HOMMES

WTS Cozumel

1. Henri Schoeman (AFS), 1h46’50
2. Jonathan Brownlee (GBR), à 18’’
3. Alistair Brownlee (GBR), à 18’’
4. Richard Murray (ESP), à 45’’
5. Mario Mola (ESP), à 46’’
21. Aurélien Raphaël (FRA), à 2’37’’
31. Pierre Le Corre (FRA), à 3’45’’
Ab. Dorian Coninx

Championnat du monde 2016 (classement final)

1. Mario Mola (ESP), 4819 pts
2. Jonathan Brownlee (GBR),4815
3. Fernando Alarza (ESP), 4087
4. Henri Schoeman (AFS), 3160
5. Richard Murray (AFS), 2975

8. Pierre Le Corre (FRA), 2810
14. Aurélien Raphaël (FRA), 2094
30. Dorian Coninx (FRA), 1317
41. Simon Viain (FRA), 944
96. Raphaël Montoya (FRA), 315
99. Etienne Diemunsch (FRA), 300
100. Anthony Pujades (FRA), 287

FEMMES

WTS Cozumel


1. Flora Duffy (BER), 1h57’59’’

2. Gwen Jorgensen (USA), à 1’17’’
3. Charlotte Mcshane (AUS), à 1’26’’
4. Helen Jenkins (GBR), à 1’29’’
5. Ai Ueda (JAP), à 1’40’’

Championnat du monde 2016 (classement final)

1. Flora Duffy (BER), 4691 pts
2. Gwen Jorgensen (USA), 4435
3. Ai Ueda (JAP), 3616
4. Katie Zaferes (USA), 3437
5. Helen Jenkins (GBR), 3410

33. Emmie Charayron (FRA), 1147
67. Audrey Merle (FRA), 552