Catalogue 2016

133094

recherche

championnat-du-monde-pekin-2015-beijing-resultats-classement-podium-france-francais-photo-0PÉKIN 2015

Championnats du Monde d'Athlétisme - Pékin (22-30 août 2015)

 

L'équipe de France a bouclé ses championnats du monde, dimanche soir au Nid d'oiseau de Pékin. Neuf journées de championnats du monde où les Bleus, privés d'un grand nombre de leaders, ont su composer ces absences par l'audace et le talent des plus jeunes. Avec deux médailles de bronze, la France termine au 31ème rang de la compétition sur plus de 200 nations engagées. Ses treize places de finalistes la situent aussi à la 11ème place du classement par points, la « placing table », plus révélatrice des forces d'une nation. A l'heure du bilan, revue de détails des faits et des chiffres marquants de ces Mondiaux 2015 pour l'équipe de France. Une autre lecture de sa performance collective, plus fine, porteuse d'espoirs pour les Jeux de Rio.

Les faits marquants des mondiaux

• L'équipe de France était arrivée aux championnats du monde à Pékin sans la plupart de ses leaders, tous médaillés potentiels (Teddy Tamgho, Yohann Diniz, Mahiedine Mekhissi-Benabbad, Kevin Mayer, Eloyse Lesueur, Antoinette Nana-Djimou...). En d'autres temps, un tel handicap l'aurait condamnée à la plus grande discrétion. En Chine, elle a décroché 2 médailles et totalisé 13 places de finalistes. Preuve de sa densité, de ses ressources et de l'audace de ses athlètes.

 

• A Pékin, l'athlétisme français a placé des finalistes mondiaux chez les garçons (9), comme chez les filles (2). Il a été présent en finale dans tous les secteurs du programme. En sprint (Jimmy Vicaut au 100 m), en demi-fond (Pierre-Ambroise Bosse et Rénelle Lamote au 800 m), sur les haies (Dimitri Bascou, Garfield Darien et Pascal Martinot-Lagarde au 110 m haies), dans les sauts (Renaud Lavillenie et Kévin Menaldo à la perche, Kafétien Gomis en longueur), et enfin dans les lancers (Alexandra Tavernier au marteau).

 

championnat-du-monde-pekin-2015-beijing-resultats-classement-podium-france-francais-photo-2

Renaud Lavillenie - Crédit photo : Julien Crosnier / KMSP


• La France avait engagé quatre relais aux championnats du monde. Trois d'entre eux ont atteint la finale : le 4x100 m hommes, les 4x400 m hommes et femmes. Seuls trois pays ont fait mieux, avec une présence dans les quatre finales : États-Unis, Jamaïque et Grande-Bretagne.


• A une année de Jeux de Rio, l'équipe de France a lancé dans le grand bain international une nouvelle génération de talents, encore jeunes et peu expérimentés. Ces nouveaux venus ont démontré à Pékin qu'ils avaient déjà le niveau d'un tel événement. Parmi eux, citons le perchiste Kévin Menaldo, la spécialiste du 800 m Rénelle Lamote, la lanceuse Alexandra Tavernier ou la triple-sauteuse Jeanine Assani Issouf.

 

championnat-du-monde-pekin-2015-beijing-resultats-classement-podium-france-francais-photo-1

Rénelle Lamote - Crédit photo : Julien Crosnier / KMSP

 

 

Les chiffres des mondiaux

2 Le nombre de médailles de l'équipe de France à Pékin. En bronze toutes les deux. L'une était attendue, Renaud Lavillenie à la perche, l'autre "espérée", Alexandra Tavernier au marteau.
3 Le nombre de Français présents en finale du 110 m haies : Dimitri Bascou, Garfield Darien et Pascal Martinot-Lagarde. Une première dans l'histoire de l'équipe de France aux championnats du monde.
3 Le nombre de Français ayant atteint la finale de leur épreuve pour leur première participation aux championnats du monde en plein air : Kévin Menaldo à la perche (6ème), Rénelle Lamote au 800 m), Alexandra Tavernier au marteau (3ème). Jeanine Assani Issouf, elle aussi novice à ce niveau de compétition, a atteint la finale, mais sans pouvoir être finaliste (9ème).
7 Le nombre de Français, âgés de 23 ans ou moins, ayant atteint une demi-finale ou une finale : Pierre-Ambroise Bosse au 800 m (5ème), Pascal Martinot Lagarde au 110 m haies, Kévin Menaldo à la perche (6ème), Rénelle Lamote au 800 m, Aurélie Chaboudez au 400 m haies (1/2 finale), Jeanine Assafi Issouf au triple-saut (9ème), Alexandra Tavernier au marteau (3ème).
10 Le nombre de finalistes français aux Mondiaux de Pékin, c'est-à-dire classés parmi les huit premiers.
12 Le nombre d'athlètes français ayant atteint au moins la finale de leur épreuve. Trois d'entre eux, Benjamin Compaoré et Jeanine Assani Issouf au triple-saut, et Mélina Robert-Michon au disque, se sont classés au-delà de la 8ème place.
21 L'âge d'Alexandra Tavernier, médaillée de bronze au marteau, avec un nouveau record personnel battu en qualifications (74,39 m). La plus jeune, et de loin, des trois médaillées du concours : la Polonaise Anita Wlodarczyk, championne du monde, avoue 30 ans, la Chinoise Wenxiu Zhang, deuxième, est âgée de 29 ans.
5 le nombre de records personnels battus lors de ces championnats du monde : Marie Gayot, Floria Guei, Alexandra Tavernier, Dimitri Bascou, Rénelle Lamote.

 

championnat-du-monde-pekin-2015-beijing-resultats-classement-podium-france-francais-photo-3

Alexandra Tavernier - Crédit photo : DPPI

 

 

Déclarations de Bernard Amsalem, président de la FFA et Ghani Yalouz, directeur technique national de la fédération :

 

Bernard Amsalem :

"80% des athlètes ont passé le premier tour. Sur 31 engagés, 13 finalistes, soit un tiers Une équipe de France pleine de promesses dans la perspective des Jeux de Rio."

 

Ghani Yalouz :

"Une équipe de France pleine d'espoir qui n'a pas démérité malgré les absents. Nous l'avions annoncé. Nous sommes arrivés en Chine avec un certain nombre de leaders blessés nous étions donc conscients de la difficulté à aller chercher des médailles, mais cette équipe s'est engagée pleinement au regard notamment des résultats de la nouvelle génération : Rénelle Lamote, AlexandraTavernier, Jeannine Assani Issouf. C'est une génération ambitieuse avec un avenir prometteur, nous allons continuer à être à son écoute pour construire demain. Une équipe qui avait à CŒUR de réussir ce défi,avec beaucoup d'engagement et d'envie. J'ai une pensée pour les absents qui ont été très proches de l'équipe de France..."