Catalogue 2016

133094

recherche

Samedi 1er et dimanche 2 août 2015

 

FFTRI--Test-Event-de-Rio-1er-2-aout-2015-présentation-programme-informationTrès performants depuis plusieurs mois - avec une victoire et 4 podiums pour la France sur World Triathlon Series, et le titre européen - les triathlètes tricolores sont ce week-end au départ du test event de Rio, répétition des prochains Jeux olympiques. A la clé, un billet pour les jeux Olympiques.


Un peu plus d'un mois après le titre européen obtenu par David Hauss à Genève, deux semaines après la première victoire française sur le circuit de la World Triathlon Series obtenue par Vincent Luis, à Hambourg, succès bonifié le lendemain par le titre mondial du relais décroché par les Bleus (Jeanne Lehair, Audrey Merle, Dorian Coninx et Vincent Luis), le triathlon français s'est installé sur un petit nuage. Mais dans le plan de vol des triathlètes tricolores, ce nuage n'est qu'une étape vers l'objectif de la saison.


Le week-end prochain les Bleus viseront cette fois l'Olympe à l'occasion du Test Event de Rio. Sur le parcours des Jeux olympiques programmés désormais dans moins de 400 jours (18 août 2016 pour les femmes, 20 août pour les hommes), les meilleurs spécialistes mondiaux partiront à la conquête des quotas olympiques distribués aux nations des trois premiers des courses hommes et femmes.


Dans ses propres critères de sélection, la Fédération Française de Triathlon a également placé ce rendez-vous comme le premier critère pour décrocher son billet. Un podium à Rio serait synonyme pour son auteur (dans la limite de deux places) d'un sésame pour les Jeux olympiques (le deuxième critère est d'avoir terminé dans les 6 premiers à Rio ou dans les 3 premiers de la finale du Championnat du monde les 19 et 20 septembre). Même si la France est quasi assurée chez les hommes d'obtenir le maximum de trois quotas pour les Jeux 2016 via le ranking olympique, ce rendez-vous doit confirmer l'excellente compétitivité des Bleus.

 

FFTRI--Test-Event-de-Rio-1er-2-aout-2015-présentation-programme-information1


Dans un contexte extrêmement relevé où parmi les grands noms du triathlon olympique, seul le Britannique Jonathan Brownlee, blessé, devrait être absent, ils seront quatre « Mousquetaires » sur la plage de Copacabana avec de légitimes ambitions.


Vainqueur à Hambourg, deuxième à Abu Dhabi, troisième au Cap et à Londres, Vincent Luis a réalisé une première partie de saison pleine. Quatrième au classement général du Championnat du monde après 7 des 10 étapes, il est aujourd'hui, à 26 ans, un acteur majeur de la discipline.


Avec une quatrième place à Hambourg et une sixième à Londres, Dorian Coninx, champion du monde junior en 2013 et U23 en 2014, le plus jeune (21 ans), a lui aussi montré qu'il pouvait jouer en tête de course.

 

Après un début de saison démarré sur les chapeaux de roues (3ème à Auckland, 6ème à Gold Coast, 7ème à Cape Town), Pierre Le Corre, 25 ans, champion du monde U23 2013, a profité de ces dernières semaines pour préparer dans les meilleures conditions la course de Rio


Enfin, David Hauss a montré en remportant le titre européen à Genève, qu'à 31 ans, il était de retour au plus haut niveau et qu'il comptait bien améliorer son résultat des Jeux olympiques de Londres où il avait terminé quatrième.


« On a eu de belles réussites ces derniers week-ends, se réjouit Sébastien Poulet, entraîneur national. Vincent, David et Dorian ont fait le plein de confiance. Pour Pierre, ce fut un peu plus dur après la descente du stage en altitude mais il s'est depuis reposé.

 

FFTRI--Test-Event-de-Rio-1er-2-aout-2015-présentation-programme-information2


Ces résultats poussent tout le monde vers le haut. La victoire de Vincent a aussi démystifié les Brownlee (les Britanniques Alistair et Jonathan Brownlee qui règnent sur le triathlon depuis plusieurs années) et les Espagnols. L'émulation est formidable. Il y a une concurrence ente eux qui n'est pas toujours facile à gérer, mais c'est aussi ça le haut niveau. Ça pousse tout le monde à être meilleur. Du côté de l'encadrement aussi où nous voulons continuer à surfer sur cette belle vague pour aspirer tout le monde. » A commencer par ce week-end à Rio. « L'enjeu est de taille effectivement car les athlètes peuvent aller chercher leur propre qualification. Même si les résultats ont été excellents jusque là, ils ont tous coché ce test event. C'est leur objectif numéro 1 et il y aura ensuite la finale des Championnats du monde à Chicago. »


Aucune fille n'a en revanche embarqué pour le Brésil. « Le niveau de performance n'est pour le moment pas suffisant, explique l'entraîneur national. Aujourd'hui, le niveau des filles est davantage proche de celui d'une Coupe du monde (niveau 2) ou d'un Championnat d'Europe. Nous pouvons peut-être espérer avoir un quota pour les Jeux par le ranking mondial, mais nous ne souhaitons pas non plus les faire courir tous les week-ends à la recherche de points au risque de les griller. Nous travaillons plutôt sur du long terme. »


Au programme des Jeux paralympiques pour la première fois, le paratriathlon, effectuera également sa grande répétition ce week-end à Rio. L'expérimenté Yannick Bourseaux (PT4), troisième des derniers Championnats d'Europe à Genève, sera à Copacabana. « Ce test event ne rapporte pas plus de points que d'autres courses pour le ranking paralympique, explique l'entraineur national Nicolas Becker. Les Championnats du monde de Chicago constitueront en revanche un rendez-vous très important. Nous avons donc préféré nous concentrer sur la course d'Iseo en Italie la semaine dernière (victoires d'Arnaud Grandjean en PT5 et Gwladys Lemoussu en PT4, 2e place de Stéphane Bahier en PT2, 3e place d'Elise Marc en PT2). Cela va permettre aux athlètes de couper deux semaines avant Chicago et d'éviter un long voyage. Yannick est très expérimenté et a plus l'habitude de ces voyages. Il voulait également prendre des repères. Dans sa catégorie, le niveau sera très élevé avec les huit meilleurs mondiaux au départ à l'exception d'un Russe. Yannick est en forme. Il a un peu ralenti l'entraînement après les Championnats d'Europe et a fait davantage de qualité. Il est très affûté et vient notamment de gagner un chrono dans une course cycliste, devant les valides. ». A noter également la présence d'Alexandre Paviza (2e à Yokohama en mai) en PT1.

 

Les Français engagés

ÉLITE HOMMES : Vincent Luis, David Hauss, Pierre Le Corre, Dorian Coninx.
PARATRIATHLON HOMMES : Yannick Bourseaux.

 

Le parcours

1500m de natation à Copacabana, 8 tours de vélo d'un circuit de 5,2km (41,6km au total), 4 tours de course à pied de 2,5km (total de 10km). Les épreuves paratriathlon sont disputées sur 750m de natation, 20km de vélo, 5km de course).


L'avis de Sébastien Poulet : « Contrairement à d'habitude, il n'y a qu'une seule boucle. C'est une natation en mer a priori sans trop de courant. La première bouée devrait être assez proche dans les 300m et c'est un départ de la plage. Ce sont des données techniques à prendre en compte. Pour le vélo, c'est un joli parcours avec une belle bosse de 600m et des pourcentages sur la fin de 8 ou 9%. C'est assez court mais l'accumulation de cet effort à faire 8 fois peut laisser des traces pour la suite. Il faudra aussi faire attention à la descente très pentue avec en bas un virage à 90°. Rien de spécial sur la course à pied avec un aller-retour sur Copacabana à faire quatre fois. »

 

FFTRI--Test-Event-de-Rio-1er-2-aout-2015-présentation-programme-information3

 

Programme

Paratriathlon PT4/PT2 (hommes et femmes) : 9h30 (14h30, heure française)
Paratriathlon PT1 (hommes et femmes) : 12h45 (17h45, heure française)
Paratriathlon PT3/PT5 (hommes et femmes) : 14h15 (19h15, heure française)


Dimanche 2 août

Course femmes : 9 heures (14h00, heure française)
Course hommes : 12h30 (17h30, heure française)

Suivez le live de la course Hommes sur le Twitter F.F.TRI.

 

Pour rappel : dates des World Triathlon Series

06-07 mars : Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis
28-29 mars : Auckland, Nouvelle Zélande
11-12 avril : Gold Coast,Australie
- 25-26 avril
Cape Town, Afrique du Sud
16-17 mai : Yokohama, Japon
30-31 mai : Londres, Grande-Bretagne
18-19 juillet : Hambourg, Allemagne
22-23 août : Stockholm, Suède
- 05-06 septembre : Edmonton, Canada
15-20 septembre : Grande Finale - Chicago, USA