Catalogue 2016

133094

recherche

Les Bleus, c'est le pied !

 

championnats-d-europe-de-triathlon-10-12-août-2015-genève-présentation-favoris-programmeGrâce à un dernier relais, pieds nus, de David Hauss, déjà sacré en individuel samedi, la France a remporté dimanche, à Genève, la médaille d'or du relais des Championnats d'Europe Elite. Les juniors se sont également imposés. Les Bleus finissent ce rendez-vous continental avec six médailles. Prometteur à 400 jours des Jeux olympiques.

L'image va probablement faire le tour des réseaux sociaux. Après avoir remporté le titre individuel samedi, David Hauss, dernier relayeur d'une équipe de France lancée par Jeanne Lehair (médaillée d'argent en juniors) puis Simon Viain et Emmie Charayron, a tenté un coup de poker. A la lutte avec la Suisse de la quintuple championne d'Europe et championne olympique Nicola Spirig et avec l'Allemagne, le Réunionnais est parti sur les 1640m de course à pied pieds nus. Quelques secondes gagnées à la transition et à l'arrivée une deuxième médaille d'or pour la délégation tricolore. Les athlètes avaient en référence l'Ethiopien Abebe Bikila champion olympique du marathon en 1960 pieds nus ou encore la Sud-africaine Zola Budd elle aussi coureuse pieds nus. Les triathlètes pourront désormais citer David Hauss. « Il a assommé ses adversaires d'entrée en tentant ce coup, raconte l'entraîneur national Sébastien Poulet. Ça lui a permis de partir avec 6 ou 7 secondes d'avance et de mettre la pression sur les autres. Le paragraphe du règlement qui interdisait de courir pieds nus a été retiré cette année et David, qui est habitué à marcher pieds nus, en a profité. Tout le monde l'a regardé avec des grands yeux sur le bord de la route. Mais ce n'est pas donné à tout le monde de courir à 20km/h dans ces conditions. ! »

 

Geneve-championnats-du-monde-triathlon-2015-résultats-classement-podium


Inscrit depuis plusieurs années au programme des Championnats d'Europe, le relais ne fait certes pas partie du programme des prochains Jeux olympiques de Rio mais espère l'être à ceux de Tokyo, en 2020. Il est le symbole de la bonne santé de la discipline dans un pays. Dimanche, sur les bords du lac de Genève, chaque membre du relais enchaînait 275m de natation, 6,8km de vélo et 1,640m de course à pied.


Après cette première Marseillaise, les juniors tricolores se sont offert le bouquet final. Maxime Hueber-Moosbrugger, Margot Garabedian, Emilie Morier et Léo Bergère, dernier relayeur pourtant parti avec 35 secondes de retard sur l'Allemand sacré en individuel la veille, ont eux aussi été chercher l'or.


La France termine ces Championnats d'Europe avec 6 médailles (3 en or, 2 en argent et 1 en bronze). Les Bleus, déjà comblés il y a deux semaines par le titre mondial Longue Distance de Cyril Viennot, confirment leur place parmi les grandes nations du triathlon. « La grosse satisfaction c'est bien évidemment le titre de David, se réjouit Sébastien Poulet, entraîneur national. Ça lui tenait vraiment à cœur. Il revient en forme, il est bien dans sa tête et on sait combien c'est important au haut niveau. C'est un titre qui fait plaisir à tout le monde car c'est un mec super. Il a connu des phases plus difficiles depuis deux ans et ce résultat à trois semaines du Test Event de Rio et à un an des Jeux arrive parfaitement. Il ne pouvait pas mieux aborder les futures échéances. Avec six médailles au total, c'est vraiment un excellent week-end, dans la lignée des championnats d'Europe de l'an dernier. »

 

Geneve-championnats-du-monde-triathlon-2015-résultats-classement-podium1

 

Du côté des jeunes, si les juniors n'ont pu rééditer l'exceptionnelle moisson de l'an dernier dans les courses individuelles avec le seul argent de Jeanne Lehair, le relais a prouvé la valeur des Bleuets. « Samedi, Jeanne a vraiment fait une course pleine, insiste Sébastien Poulet. Elle est sortie devant de l'eau et a toujours été aux avant-postes. L'Allemande Lindemann était la grandissime favorite et terminer deuxième derrière elle est vraiment très bien. Il y a aussi les 5e et 6e places d'Emilie Morier et Margot Garabedian qui sont de bons résultats. » « En individuel, ils sont à leur place, estime le Directeur Technique National Frank Bignet. Après avoir remporté l'or depuis deux ans chez les garçons, on pouvait finir par penser que c'était facile. Mais les autres nations continuent elles aussi de travailler et obtenir une médaille reste toujours difficile. »


Les deux médailles obtenues par les paratriathlètes (argent de Stéphane Bahier et bronze de Yannick Bourseaux) laissent aussi espérer de belles émotions pour les Jeux paralympiques de Rio où le triathlon fera son entrée.


L'équipe de France va désormais se focaliser sur le prochain grand rendez-vous de la saison avec le Test Event de Rio, les 1er et 2 août. Les premiers billets pour les Jeux olympiques y seront distribués pour les médaillés. La finale des Championnats du monde à Chicago, du 15 au 19 septembre, constituera le dernier temps fort avant de plonger dans la préparation pour les Jeux olympiques de Rio avec déjà les dates des 18 et 20 août 2016 cochées sur les agendas des Tricolores.

 

Philippe Lescure (Président de la Fédération Française de Triathlon) : « C'est un bilan globalement positif. Trois médailles d'or en deux jours, c'est déjà un très bon résultat. Il faut y ajouter les deux médailles des paratriathlètes et celle de Jeanne Lehair en juniors. C'est donc un beau championnat d'Europe pour nos couleurs. C'est encourageant pour la suite. Notamment pour David Hauss qui montre depuis maintenant dix ans qu'il est toujours présent dans les grands rendez-vous. Ce titre va lui redonner la confiance et le placer dans les meilleures conditions à un an des Jeux olympiques. Le début de saison nous a aussi montré que nous pouvions compter sur des athlètes plus jeunes comme Vincent Luis, Pierre Le Corre ou Dorian Coninx. Même dans un sport individuel, le collectif n'est jamais à négliger. Nous ne tombons pas dans la béatitude après ces médailles, mais nous sommes satisfaits quand les résultats récompensent les efforts des athlètes, des entraîneurs, des dirigeants, des clubs et de la Fédération. Ces résultats viennent d'un travail de plusieurs années qui met en avant les exigences du haut niveau mais aussi la détection. C'est un travail cohérent. Et sur la continuité. En sport, tout est toujours remis en cause à chaque échéance. Mais c'est la constance dans la performance qui est la plus sûre façon d'avoir un résultat le jour J, en particulier pour les Jeux olympiques qui sont l'objectif majeur.

 

Résultats

Relais ELITE

1. France (Jeanne Lehair, Simon Viain, Emmie Charayron, David Hauss), 1h25'21''
2. Suisse (Jolanda Annen, Andreas Salvisberg, Nicolas Spirig, Sven Riederer), à 9''
3. Grande-Bretagne (Jodie Stimpson, Matt Sharp, Lucy Hall, Thomas Bishop), à 10''


Relais JUNIORS

1. France (Margot Garabedian, Maxime Hueber-Moosbrugger, Emilie Morier, Léo Bergère)
2. Allemagne
3. Danemark


Les médailles françaises

Or : David Hauss (Elite), Relais Elite (Jeanne Lehair, Simon Viain, Emmie Charayron, David Hauss), Relais Juniors (Margot Garabedian, Maxime Hueber-Moosbrugger, Emilie

Morier, Léo Bergère)

Argent : Jeanne Lehair (Juniors), Stéphane Bahier (Paratriathlon)
Bronze :Yannick Bourseaux (Paratriathlon)