Catalogue 2016

133094

recherche

meeting-areva-2015-stade-de-france-paris-athletisme-athle-course-record-du-monde-diamond-league-iaaf-photo-0 copy

Meeting AREVA

Samedi 4 Juillet 2015

 

Un parfum de records flottera au-dessus de la piste du Stade de France, samedi 4 juillet 2015, pour la prochaine édition du MEETING AREVA. L'étape française de la Diamond League IAAF a pris l'habitude de proposer un plateau où se côtoient les grands noms de l'athlétisme mondial et les meilleurs athlètes français. Cette année, elle offre en prime une soirée où au moins quatre records du monde seront sérieusement en danger. Une « menace » qui concerne la hauteur, la perche et le 110 m haies masculins, plus le 5 000 m féminin. Quatre temps fort annoncés d'une réunion qui ne devrait pas en manquer.

 

 

19:28 TEMPS FORT PERCHE HOMMES


Au Stade de France, Renaud Lavillenie ne connaît plus le mot « défaite ». Le perchiste français s'impose tous les ans, à la façon d'un métronome, mais il n'a encore jamais réussi à effacer une barre à 6 m ou plus. Il en a l'ambition cette année et ne s'en cache pas. « Je veux, enfin, passer au moins 6 m au MEETING AREVA », a-t-il reconnu le mois dernier. Sa victoire à Eugene, le 30 mai, assortie d'un saut à 6,05 m, a démontré son état de forme. Les organisateurs parisiens ont composé autour de lui un concours où se présenteront notamment deux des plus prometteurs jeunes perchistes du moment, le Brésilien Thiago Braz, 21 ans (5,86 m le 4 juin à Rome, record personnel), et l'Américain Sam Kendricks, 22 ans (5,82 m le 25 avril à Des Moines, record personnel). Si les conditions le permettent, Renaud Lavillenie tentera de battre son propre record du monde, un saut de 6,16 m réalisé en salle, en février 2014 à Donetsk.

 

meeting-areva-2015-stade-de-france-paris-athletisme-athle-course-record-du-monde-diamond-league-iaaf-photo-1

 

20:10 TEMPS FORT HAUTEUR HOMMES


En hauteur masculine, le record du monde sera doublement menacé. Ils seront au moins deux à pousser la porte du Stade de France avec l'envie de renvoyer aux oubliettes la marque établie par le Cubain Javier Sotomayor en 1993 (2,45 m) : le Qatari Mutaz Essa Barshim et l'Ukrainien Bohdan Bondarenko. Le premier des deux présente les meilleurs états de service. Il possède un record personnel à 2,43 m, établi l'an passé à Bruxelles. Surtout, il pointe en tête au bilan mondial de la saison, avec un saut à 2,41 m réussi à Eugene, et un autre à peine moins stratosphérique, 2,38 m, réalisé à Shanghai. L'Ukrainien en est « seulement » à 2,37 cette année, performance établie en début de saison au Japon. Mais lui aussi lorgne sans se cacher sur le record du monde.

 

meeting-areva-2015-stade-de-france-paris-athletisme-athle-course-record-du-monde-diamond-league-iaaf-photo-2

 

19 :17 et 21:30 TEMPS FORT 110m HAIES

 

Au 110 m haies, bien malin qui pourrait prédire d'où viendra le danger. Mais la meilleure marque planétaire, établie par Aries Merritt en 2012 à Bruxelles (12''80), vivra un moment difficile. A cela, deux raisons. La première tient à la qualité de la piste du Stade de France. Ces dernières années, trois athlètes y ont couru en 12''95 ou moins : Dayron Robles en 2008 (12''88, record du MEETING AREVA), David Oliver en 2010 (12''89), Hansle Parchment l'an passé (12''94). La deuxième raison est à chercher dans la qualité du plateau : les Américains Aries Merritt, David Oliver et Aleec Harris, le Cubain Orlando Ortega, les Français Pascal Martinot-Lagarde, Wilhem Belocian et Dimitri Bascou, le Russe Sergey Shubenkov...Tous se livrent déjà de belles bagarres depuis le début de saison. Les hurdlers français n'ont jamais été aussi nombreux à pointer dans le top 20 mondial. Une densité qui a d'ailleurs poussé les organisateurs à inscrire deux 110m haies à leur programme pour que ces athlètes puissent bénéficier de compétitions très relevées dans la perspective de Pékin et de Rio. Difficile de faire mieux.

 

20:27 TEMPS FORT 5 000m FEMMES

 

Le tableau apparaît plus clair au 5 000 m féminin. La jeune Ethiopienne Almaz Ayana, 23 ans, vient à Paris pour battre le record du monde. Elle l'a annoncé. Et demandé, pour y parvenir, aux organisateurs du MEETING AREVA de construire à son intention une course taillée pour son défi. Médaillée de bronze aux Mondiaux de Moscou en 2013, l'Ethiopienne a fait sensation en couvrant la distance en 14'14''32 le 17 mai à Shanghai, troisième performance de l'histoire. Elle pointe désormais à un peu plus de trois secondes du record du monde, détenu depuis 2008 par sa compatriote Tirunesh Dibaba (14'11''15). Un écart qu'elle espère combler samedi 4 juillet au Stade de France.

 

meeting-areva-2015-stade-de-france-paris-athletisme-athle-course-record-du-monde-diamond-league-iaaf-photo-3

 

17:30 OUVERTURE DES PORTES du STADE DE FRANCE

18:25 à 22:00 MEETING AREVA – IAAF DIAMOND LEAGUE

 

Le reste de la soirée s'annonce au moins aussi explosif. En tête de liste et pourtant en fin de programme (21:56), un 100 m masculin particulièrement excitant, avec la présence pleine piste de la légende de la discipline, Usain Bolt. La « Foudre » sera opposée à son compatriote Asafa Powell, aux deux Français Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, aux Américains Mike Rodgers et Ryan Bailey. Kirani James, le prodige du 400 m, seulement 22 ans mais déjà champion olympique et mondial, sera l'attraction du tour de piste. Le public découvrira sur 100 m la Néerlandaise Dafne Schippers, la nouvelle reine du sprint européen. La Kenyane Eunice Jepkoech Sum, numéro 1 mondiale du 800 m depuis son chrono à 1'57''82 à Eugene, cherchera à conforter son leadership. Enfin, il faudra surveiller de près le concours du triple saut féminin, où la championne du monde en titre, la Colombienne Caterine Ibargüen, aura pour ambition de reprendre la tête du bilan mondial à la Russe Yekaterina Koneva, victorieuse fin mai à Eugene avec 15,04 m.

 

Programme de la compétition :

meeting-areva-2015-stade-de-france-paris-athletisme-athle-course-record-du-monde-diamond-league-iaaf-photo-programme