Catalogue 2016

133094

recherche

La série championnat du monde (WTS) est de retour dans l'hémisphère sud avec l'étape d'Auckland en Nouvelle-Zélande. Trois Français feront leur entrée sur cette étape, Emmie Charayron, Pierre Le Corre et Simon Viain pour qui ce sera la première WTS de sa carrière. L'objectif sera de jauger la qualité de la préparation hivernale en vue des grands objectifs de la saison (Test Event de Rio et Grande Finale à Chicago). 

Une course de rentrée pour les Français

Après une première WTS à Abu Dhabi marquée par la deuxième place de Vincent Luis, le cricuit mondial se poursuit ce week-end à Auckland. Les tricolores seront cette fois moins nombreux pour éviter de subir un long voyage et décalage horaire. Seuls les athlètes ayant effectué une partie de leur préparation hivernale dans l'hémisphère sud seront présents : Pierre Le Corre, Simon Viain et Emmie Charayron. David Hauss, vainqueur de la Coupe du Monde à Mooloolaba (AUS) il y a 15 jours, a préféré se concentrer sur l'entrainement pour être encore plus performant sur la prochaine étape de WTS à Gold Coast (AUS).

Malgré quelques absences de marque chez les hommes (Vincent Luis, Richard Murray), les start lists restent impressionnantes. Les vainqueurs de la première étape, Gwen Jorgensen (USA) et Mario Mola (ESP) seront présents. Stéphanie Deanaz, entraineur national analyse : "Dans ces courses, les meilleurs du moment sont toujours présents et même avec des absents le niveau est très dense. La moindre petite erreur ne pardonne pas."

Pierre Le Corre a fait son entrée sur la Coupe du Monde de Mooloolaba (10ème) en Australie après avoir passé tout l'hiver en Australie. Le Champion du Monde U23 2013, victime d'un virus l'an passé, n'avait pu montrer son potentiel qu'en toute fin de saison (Champion de France Elite et vainqueur de la Coupe du Monde de Cartagène). Les voyants sont au vert pour cette première WTS de la saison. "Je pense avoir réalisé une bonne préparation hivernale en Australie, mais il n'y a que les courses qui pourront me le confirmer. Pascal Choisel (mon entraîneur) et moi avons fait le choix de poursuivre l'entrainement jusqu'à ce début de semaine pour mieux gérer l'enchaînement des 3 WTS qui se profilent (Auckland, Gold Coast, Cap Town). Je commence donc à retrouver de l'énergie. Je suis impatient à l'idée de m'aligner sur ma première WTS de l'année."

Emmie Charayron et Simon Viain enchaineront leur troisième compétition en trois semaines. Ils ont terminé respectivement 6ème et 33ème de la Coupe du Monde de Mooloolaba et 7ème et 12ème à New Plymouth.

Emmie a choisi de changer ses méthodes d'entrainement cette saison en rejoignant Laurent Vidal et le groupe qu'il entraîne avec notamment Andrea Hewitt (NZL). Elle est dans une bonne dynamique et devrait rapidement retrouver son meilleur niveau. "On a repris l’entraînement en fin d’année en France, puis on a beaucoup travaillé en janvier et février ici en Nouvelle-Zélande. L’entraînement avec Andrea est très positif pour moi. Laurent m’apporte sa vision de la performance, je lui fais confiance pour atteindre mes objectifs .
Sur les deux premières World Cup je me suis bien sentie, l’enchaînement de trois courses en trois semaines n’est pas simple. A Auckland, ce n’est pas le résultat qui est important, mais  la manière, comme cela était le cas sur les deux dernières courses. Les objectifs de la saison sont surtout Rio et Chicago. La saison est encore longue."

Simon Viain participera à la première WTS de sa jeune carrière sur le parcours qui l'a vu devenir vice-champion du monde junior en 2012. Sébastien Poulet, entraineur national, revient sur son début de saison : "Après une rentrée difficile sur Mooloolaba (pas d'énergie en course à pied), Simon s'est bien repris sur New-Plymouth avec une meilleure aisance en vélo et un niveau course à pied correct. Seul regret : une pénalité concédée due à une descente de vélo trop tardive. Pénalité qui lui coûte sans doute une 8ème ou 9ème place au final. L'enjeu sera pour lui d'exprimer au maximum son potentiel actuel. Il lui faudra conforter les bonnes natations faites sur Coupes du Monde pour se situer le plus rapidement possible à vélo à l'avant de la course. Ses qualités à vélo et son aisance sur le parcours difficile d'Auckland seront sans doute un atout. Enfin la bonne course à pied réalisée à New-Plymouth et la progression enregistrée cet hiver notamment en cross lui permettent d'aborder sereinement cette première !"

 

Programme

Dimanche 29 mars

12h51 (00h51 heure française) : course Femmes
16h41 (05h41 heure française) : course Hommes