Catalogue 2016

133094

recherche

 

Rachid El Morabity impérial

utat-ultra-trail-atlas-toubkal-2014-octobre-permière-journée-résultats-résultat-compte-rendu-programme-mercredi-jeudi-vendredi-classement-vainqueurs-logo-photoAlors que la pénombre régnait encore sur le plateau de l'Oukaïmeden à 6 heures en ce jeudi 2 octobre, près de 250 concurrents s'élançaient pour 105 km (6 500 m D+) ou 42 km (2 600 m D+). En tête du ruban de lucioles qui s'étirait sur les
pentes du Haut Atlas, la frontale de Rachid El Morabity, vainqueur du marathon des sables 2014 et déjà double vainqueur sur l'UTAT (105 km et 26 km), se détachait dans la nuit.

Le Marocain n'allait jamais quitter les avant-postes et, avec une aisance désarmante, s'imposait en 4h33'27'', améliorant le record de l'épreuve détenu depuis 2011 par Lionel Bonnel (4h37'). Lionel Poletti et Rémi Loubet complétaient le podium en 5h00'30'' en arrivant main dans la main. Quelques minutes plus tard, Benjamin Beaume franchissait à son tour la ligne en 5h07. Côté féminin, Fiona Maxwell l'emportait en 6h31'30'' devant Els Stalmans (6h46'27'') et Laura Thoraval (6h56'31'').

 

utat-ultra-trail-atlas-toubkal-2014-octobre-permière-journée-résultats-résultat-compte-rendu-programme-mercredi-jeudi-vendredi-classement-vainqueurs-logo-photo2

 

Ce soir, les premiers arrivants de l'UTAT 105 km sont attendus tandis que, demain, sera lancée la Virée d'Ikkiss.

 

Jeudi 2 octobre

- L'Ultra Trail Atlas Toubkal (105 km pour 6 500 m D+)
- Le Marathon de l'Atlas (42 km pour 2 600 m D+)

 

Vendredi 3 octobre

- La Virée d'Ikkiss (26 km pour 1 400 m D+)
- Le Challenge du Haut Atlas (68 km pour 4 000 m D+ en deux étapes sur deux jours)

 

utat-ultra-trail-atlas-toubkal-2014-octobre-permière-journée-résultats-résultat-compte-rendu-programme-mercredi-jeudi-vendredi-classement-vainqueurs-logo-photo1

 

Ils ont dit...

- Rachid El Morabity, vainqueur du Marathon de l'Atlas
« Cela fait trois fois que je gagne ici, je suis très content ! J'éprouve toujours un immense plaisir à courir ici, dans les montagnes. »

 

- Els Stalmans, 2e au scratch du Marathon de l'Atlas
« Je fais souvent des trails en France, mais celui-ci est le plus beau de tous ceux auxquels j'ai participé ! L'altitude rend l'épreuve encore plus difficile. Quand c'est trop dur, on se pose, on regarde... et on repart ! Les habitants, qui vivent ici et marchent à cette altitude, doivent rigoler en nous voyant passer tout équipés... »