Catalogue 2016

133094

recherche

- TRIATHLON COURTE DISTANCE –
Finale des World Triathlon Series, 29 au 31 août EDMONTON (Canada)

UNE DÉLÉGATION FRANÇAISE EN FORCE

 

finale-world-triathlon-serie-aout-2014-edmonton-photo1

 

 

 

 

 

 

 

Une semaine tout juste après l'étape de Stockholm, Edmonton accueille ce week-end la finale des World Triathlon Series (WTS) qui désignera les nouveaux champions du monde. L'équipe de France compte bien briller dans l'épilogue de la saison avec l'ambition de faire aussi bien qu'à Londres en 2013 où elle avait décroché trois titres (Pierre Le Corre en U23, Dorian Coninx en Junior, Stéphane Bahier en paratriathlon) et deux médailles d'argent (Stéphane Leroy et Yannick Bourseaux en paratriathlon). La délégation française se compose de 23 athlètes et certains pourraient bien s'illustrer, que ce soit en Junior, U23, en Elite ou en Paratriathlon. Vincent Luis, actuellement au 7ème au rang mondial, tentera de réaliser son meilleur résultat sur une grande finale de WTS pour se hisser au classement. En U23 (les moins de 23 ans), Dorian Coninx et Léonie Périault se présenteront une nouvelle fois parmi les favoris pour le titre mondial. Pour la première fois au programme des Jeux paralympiques de Rio en 2016, dix paratriathlètes français seront au départ de ces championnats du monde avec de très belles ambitions. Les juniors pourraient également apporter de belles satisfactions.


Le week-end prochain Edmonton accueillera les meilleurs triathlètes mondiaux lors de la grande finale des World Triathlon Series qui désignera les nouveaux champions du monde. La ville canadienne n'est pas à son coup d'essai dans l'organisation de grandes épreuves de triathlon, elle a accueilli les Championnats du Monde en 2001, organisé des compétitions de Coupe du Monde jusqu'en 2007, le circuit de Coupe du Monde est retourné en 2010, et depuis lors c'est un des piliers du calendrier de compétition de l'ITU. Les triathlètes connaissent donc la ville et les parcours parfois vallonnés qu'elle peut offrir. Cette année encore la lutte sera âpre entre le tenant du titre l'espagnol Javier Gomez, le cadet des frères britanniques, Jonathan Brownlee, et Mario Mola (Esp). Dans les rangs français il faudra compter sur Vincent Luis qui s'est hissé à la hauteur des meilleurs mondiaux, 7ème au classement mondial à l'issu des sept étapes, après une superbe seconde place à Hambourg en juillet dernier et 8ème le week-end dernier à Stockholm. A 25 ans, le sociétaire de Sainte-Geneviève-des-Bois, montre une grande régularité cette année et ce depuis déjà plusieurs saisons. Il avait terminé 11ème au JO de Londres, 10ème l'an dernier sur la WTS. Dans un pays qui lui a toujours souri (il avait été sacré Champion du Monde Junior en 2008), Vincent Luis se présentera dimanche au départ de la course avec l'ambition de réaliser son meilleur résultat sur une grande finale. Rappelons qu'il avait terminé 8ème en 2011 et 5ème l'année dernière (il était blessé en 2012). L'entraineur national Pierre Houseaux confirme cette ambition " Vincent est dans l'optique de se rapprocher au maximum au ranking final. Cela passe par une bonne performance sur la Grande Finale. Il en est capable et reste sur une frustration à Stockholm où il n'a pas pu donner la pleine mesure de ses progrès ". A ses côtés Aurélien Raphaël (Poissy Triathlon), 23ème au rang mondial, devra confirmer ses bonnes places réalisées cette saison à Cape Town en avril et Hambourg (11ème). Du côté des femmes, aucune athlète n'ayant satisfait aux critères de sélection, il n'y aura pas de françaises au départ.

 

finale-world-triathlon-serie-aout-2014-edmonton--luis-cap-photo2

 

U23 et Junior : tous les espoirs sont permis.

Dans la catégorie U23 (les moins de 23 ans), les trois sélectionnés ont de grands espoirs. Léonie Périault et Simon Viain vice-champion du monde junior en 2012 et Dorian Coninx s'était emparé du titre. Franck Bignet, DTN de l'équipe de France fait part de sa confiance " Ils ont tous les trois participé à un stage long à Font Romeu (18 jours). Le travail engagé devrait porter ses fruits à Edmonton....Depuis 2013, ils ont gagné en expérience en s'illustrant sur le format olympique : Léonie est vice-championne d'Europe U23, pour sa deuxième expérience sur le circuit WTS Dorian s'est illustré en terminant 7ème de la WTS d'Hambourg où tous les meilleurs mondiaux étaient de la partie et il termine 16ème du championnat d'Europe Elite, néanmoins il doit encore s'aguerrir sur ce format de course. Simon Viain a terminé 3ème de la coupe d'Europe d'Holten... Même s'il s'agit de leur premier championnat du monde dans cette catégorie, on peut attendre de ces triathlètes d'être finalistes et même d'accrocher une médaille."


Huit juniors sont en lice vendredi prochain pour ces championnats du monde, preuve que la relève du triathlon français semble assurée. Le quota est de trois athlètes par sexe mais la Fédération Française de Triathlon a demandé deux invitations supplémentaires compte tenu des performances des jeunes français. Parmi les huit juniors engagés, trois sont prétendants à la victoire : Raphaël Montoya, récemment sacré Champion d'Europe, aura pour objectif de réaliser le doublé Europe-Monde et confirmer ainsi son statut de leader dans cette catégorie, Audrey Merle et Cassandre Beaugrand respectivement 2ème et 3ème aux Championnats d'Europe à Kitzbühel en juin dernier. Elles devront surveiller de près l'allemande Lindemann et les australiennes notamment Brittany Dutton (1ère aux JOJ).

 

finale-world-triathlon-serie-aout-2014-edmonton-leonie-periault-photo3

 

Paratriathlon : 10 athlètes en lice avec Rio 2016 en ligne de mire.

Pour la première fois au programme des Jeux paralympiques de Rio en 2016, dix Tricolores seront au départ des championnats du monde à Edmonton pour prendre place sur le podium et marquer des points pour les prochains jeux paralympiques. L'entraineur de l'équipe de France, Nicolas Becker a placé ses espoirs en Elise Marc (catégorie PT2), bien motivée pour prendre sa revanche suite à sa disqualification au dernier Championnat d'Europe, Yannick Bourseaux (PT4) médaillé d'argent l'an dernier à Londres et 2ème au Championnat d'Europe en juin dernier, ainsi que Stéphane Bahier (PT2) tenant du titre qui a fait de ce rendez-vous une priorité. L'entraîneur national du paratriathlon confirme la motivation de l'ensemble du groupe " Tous ont bien conscience que l'objectif numéro 1 de la saison reste le Championnat du Monde à Edmonton. Je peux vraiment constater que le niveau de performance de chacun des sélectionnés est monté d'un cran entre le début de saison (Yokohama mi-mai) et maintenant. Tous ont pu participer au stage de préparation organisé début août au CREPS de Bourges et ils commencent à en ressentir les effets bénéfiques. Je suis aussi ravi de la sélection de Lionel Hiffler en catégorie PT3, Champion de France et trois fois second sur World Paratriathlon Event cette saison. Il fait partie de nos potentiels médaillables. Il est d'ailleurs déjà sur place en compagnie de Stéphane Bahier qui a tenu à anticiper le déplacement pour mieux digérer le décalage horaire ; ce qui témoigne bien de leur niveau d'implication. En somme nous pensons que cette équipe de France de paratriathlon part avec les moyens d'être performante au Canada samedi prochain. Il faut aussi rappeler que le contexte de compétition a radicalement changé. Seuls 100 concurrents hommes - femmes répartis en 10 catégories (contre plus de 200 répartis sur 14 catégories à Londres l'an passé) seront au départ à Edmonton. Le système de qualification a été difficile et la qualité du plateau s'en ressent. Nous visons 3 médailles mondiales afin d'égaler Londres. Au-delà des podiums, toutes les places obtenues dans le top 10 auront une grande conséquence sur le ranking puisque les points marqués vont compter en 2015."

 

Les catégories de handicap ITU à partir de 2014

 

Classement du Championnat du Monde (après 7 épreuves sur 8)

HOMMES.- 1. Javier Gomez (ESP), 3833 pts; 2. Jonathan Brownlee (GBR), 3551 pts; 3. Mario Mola (ESP), 3491 pts; 4. Joao Pereira (POR), 2938 pts; 5. Richard Murray (AFS), 2911 pts; 6. Alistair Brownlee (GBR), 2806 pts ... 7. Vincent Luis (FRA), 2598 pts ; 23. Aurélien Raphaël (FRA), 1056...


Règlement : Le classement final s'effectue par l'addition des cinq meilleurs résultats de la saison et de la grande Finale d'Edmonton. Pour cette Finale, les points sont majorés. Le vainqueur remporte 1200 points (contre 800 pour les autres manches de la WTS). Le reste du barème est le suivant : 2e, 1100 pts ; 3e, 1027 pts ; 4e, 950 pts ; 5e, 879 pts ; 6e, 813 pts ; 7e, 752 pts ; 8e, 695 pts ; 9e, 643 pts ; 10e, 595 pts etc. (Les 50 premiers marquent des points)

 

Programme
• Vendredi 29 août
15h00 (local) // 23h00 (heure française) Championnat des dames juniors (4 athlètes : Celia Bremond, Audrey Merle, Cassandre Beaugrand, Margot Garabedian)
17h15 (local) // 1h15 samedi (heure française) Championnat des hommes juniors (4 athlètes : Maxime Hueber-Moosbrugger, Raphaël Montoya, Léo Bergere et Lucas Jacolin)

 

• Samedi 30 août
8h45 (local) // 16:45 (heure française) Championnat des hommes U23 (2 athlètes : Dorian Coninx et Simon Viain)
15h35 (local) // 23h35 (heure française) Championnat de paratriathlon élite (10 athlètes :
Hommes PT2 : Stephane Bahier et Geoffrey Wersy
Hommes PT2 Open : Marc Gaviot-Blanc
Hommes PT3 : Lionel Hiffler
Hommes PT4 : Yannick Bourseaux et Stephane Leroy
Hommes PT5 : Arnaud Savio B1 et Arnaud Grandjean
Femmes PT2 : Elise Marc
Femmes PT4 : Gwladys Lemoussu


• Dimanche 31 août
12h00 (local) // 20h00 (heure française) Championnat des hommes élites (2 athlètes : Vincent Luis et Aurélien Raphaël).
15h35 (local) // 23h35 (heure française) Championnat des dames U23 (1 athlète : Léonie Periault).