Catalogue 2016

133094

recherche

 

 

Resultats-Foulees-Bugatti-2013---credit-CyrilleChapuisDimanche, sur le circuit des 24 Heures du Mans, 11000 coureurs ont foulé la piste du Bugatti dont 8 500 femmes venues soutenir la lutte contre le cancer du sein sur une course qui leur était dédiée "Les Demoiselles du Bugatti". 40 000 euros ont ainsi été reversés à la "Ligue contre le Cancer du Sein" et "Le Cancer du Sein, Parlons-En". Malgré une météo capricieuse, le départ "Chaussettes" sur le pi-marathon a tenu ses promesses de bonne humeur.

En début d'après-midi, toutes les générations de femmes étaient réunies, vêtues d'un tee-shirt rose, emblème d'Octobre Rose. Ensemble, sous la pluie, elles ont formé un serpentin rose qui a recouvert le circuit du Bugatti. Une énergie positive et solidaire a envahi la piste légendaire : 

Il y a en a eu pour tous les goûts
11 000 participants sur cette quatrième édition des Foulées du Bugatti. L'événement a tenu sa promesse de "festival de courses pour tous". Les 3 courses au programme ont apporté leurs lots de sourires, d'efforts partagés et de solidarité. A 10h45, les 1000 semi-marathoniens ont ouvert le bal dans une ambiance décontractée. Un parcours constitué de deux boucles (10,7km et 10,4km), qui empruntait successivement, le grand circuit officiel des 24 Heures du Mans, le circuit de maison Blanche et le mythique circuit Bugatti. Le marocain Said Lazaar remporte l'épreuve.
A 11h00, place au départ "Chaussettes" dans le respect de la tradition des 24 heures où les pilotes s'élancent vers leur voiture. Malgré l'averse qui a humidifié la piste, l'humeur est au beau fixe et les 1500 participants se réjouissent de partager leurs efforts. Maurice, 72 ans, s'apprête à prendre le relai de Fanny, sa fille et Clara sa soeur "Je suis un coureur amateur, je fais des semi en moins de 2 heures mais aujourd'hui on vient avant tout pour courir ensemble sur le circuit des 24 heures car c'est quelque chose de fort.". Pour d'autres, il s'agit de vivre une expérience entre amis, à l'image de Arnaud, Adeline et Edouard, équipe les "Culs-de-Jatte" venus de Paris avec leurs copains de la "Jojo Bar Team" : " C'est notre première participation. On a trouvé sympa de faire un marathon par équipe sur le circuit du Mans. C'est simplement une motivation entre amis car nous sommes tous des amateurs, des coureurs du dimanche. On nous a dit de venir comme on voulait.. donc nous nous sommes déguisés, c'est plus sympa comme ça, et ça colle à l'esprit ". Pour d'autres c'est une simple plaisanterie. Bruno Darder, 40 ans s'était juré de ne jamais courir. Fils de Christine, 60 ans, championne de 100km, il s'est vu contraint d'être un relayeur un mois avant l'événement " C'est une idée de ma mère et mon fils de 12 ans qui voulaient le faire ensemble et puis ils se sont aperçus que les mineurs ne pouvaient participer...imaginez, je hais la course... jeune je croissais ma mère qui partait à l'entrainement quand moi je rentrais de boîte de nuit... Je me suis toujours dit qu'il fallait être cinglé pour pratiquer la course à pied et ironie du sort, je vais donner le relai à ma mère ! comme quoi il ne faut jamais dire jamais..."

Rien n'arrête Les Demoiselles du Bugatti.
Toutes les générations s'étaient données rendez-vous, mères, filles, grand-mères voir arrière-grand-mères. 8500 femmes se sont ainsi regroupées à 16h00 au départ de la troisième édition des Demoiselles du Bugatti. La pluie s'était pourtant invitée mais elle n'a pas éteint la flamme qui les animait. Toutes, heureuses et fières de fouler 5km sur le circuit du Bugatti à leur allure, sans objectif personnel, sinon celui de soutenir humblement la lutte contre le Cancer du Sein. Les sept cousines Jeusselin Céline (30 ans), Lucie (27 ans), Anne-Sophie (23 ans), Ludivine (22 ans), Hélène (20 ans), Clémentine (18 ans) et Lorène (18 ans) n'auraient raté ce rendez-vous pour rien au monde "Notre super mamie est décédée en 2009 des suites d'un cancer du sein" expliquent-elles d'une même voix " C'est pour lui rendre hommage que nous sommes là aujourd'hui mais aussi pour participer à la sensibilisation au dépistage ". Deux amies Sandrine et Sonia sont venues d'Angers " On fait le déplacement car c’est un sujet qui nous concerne toutes, c’est une très belle manifestation. C’est la deuxième année que nous y participons et on sera là tous les ans. Il faut encore plus de monde pour récolter des fonds et pour que ce sujet ne soit pas tabou qu’on en parle en toute liberté…" Hier sur le circuit habituellement réservé aux hommes, il y avait une belle énergie et une bonne raison d'être en Rose, en effet grâce aux 8500 femmes qui ont bravé la pluie, 40 000 euros ont été reversés à la Ligue contre le Cancer du Sein et "Le Cancer du Sein, Parlons-en", deux associations reconnues d'utilité publique et qui sont aujourd'hui une référence pour leurs actions de communication et de sensibilisation sur le dépistage précoce.

Les résultats et classements des Foulées du Bugatti 2013 en cliquant ici: http://www.lesfouleesdubugatti.com/