Catalogue 2016

133094

recherche

Finale-des-World-Triathlon-Series-Londres-UK-2013-Résultats-classement-00

Résultats World Triathlon Series, Londres, UK

TRIATHLON COURTE DISTANCE

LONDRES SOURIT AUX BLEUS

 

Avec trois membres dans le top 12 - Vincent Luis (5e), Laurent Vidal (6e) et David Hauss (12e) – lors de la course Elite hommes, l'équipe de France conclut de belle façon la finale à Londres des World Triathlon Series (WTS). Un week-end londonien également marqué par les titres mondiaux de Dorian Coninx (Juniors), Pierre Le Corre (U23), Stéphane Bahier (paratriathlon, Tri2), les deux médailles d'argent en paratriathlon, et la dernière course internationale de Jessica Harrison.


Trois semaines après l'étape de Stockholm où la France avait placé quatre de ses membres dans le Top 10, la Grande Finale du circuit, disputée dimanche à Hyde Park sur le parcours des Jeux olympiques, a confirmé la grande densité de l'équipe tricolore.
Bien placés à la sortie de l'eau, Vincent Luis (Sainte-Geneviève-des-Bois) et Aurélien Raphaël (Poissy) réussissaient à se glisser dans un groupe de 13 avec notamment les deux Brownlee et Gomez, les trois prétendants à la couronne mondiale. Mais l'écart ne parvenait pas à passer les 50 secondes et les échappés posaient le vélo avec seulement 35 secondes d'avance sur le gros peloton où figuraient David Hauss (Sartrouville) et Laurent Vidal (Triathlon Club de Liévin).
Meilleur Tricolore au classement général, Laurent Vidal réalisait une excellente course à pied qui lui permettait de remonter au 6e rang, juste derrière Vincent Luis, cinquième (comme à Stockholm) et constant toute la course aux avant-postes. Pour sa seule course WTS de l'année, David Hauss pouvait lui aussi se montrer satisfait avec une bonne douzième place.


Devant une foule impressionnante malgré le mauvais temps, l'Espagnol Javier Gomez s'est emparé du titre mondial au terme d'un incroyable mano a mano avec le Britannique Jonathan Brownlee, tenant du titre. En tête du général avant cette finale, le champion olympique Alistair Brownlee a dû céder à pied, trop diminué par une blessure à un pied. Il a néanmoins tenu à terminer (à plus de 6 minutes) abandonnant même la troisième place du Championnat du monde à l'Espagnol Mario Mola, également troisième de la course londonienne.
A noter que les quatre premiers de ce Championnat du monde sont donc licenciés à Sartrouville.

Samedi, dans la course féminine, Jessica Harrison était la seule tricolore engagée. Troisième à la sortie de l'eau, dans le groupe de tête à vélo, la sociétaire de Poissy devait malheureusement s'arrêter dans le cinquième des sept tours vélo suite à une crevaison. Elle prend finalement la 32e place à 4'22'' pour sa dernière sortie internationale. A bientôt 36 ans, « Jess » se consacrera désormais uniquement à son club de Poissy après une riche carrière marquée par deux participations aux Jeux olympiques (12e à Pékin, 9e à Londres), quatre titres de Championne de France et de nombreuses performances dans tous les championnats.

 

Finale-des-World-Triathlon-Series-Londres-UK-2013-Résultats-classement-01

© Janos Schmidt /ITU - David HAUSS


En tête de course, la Britannique Non Stanford, licenciée au TCG 79 Parthenay, est devenue championne du monde grâce à un ultime succès. Championne du monde U23 l'an dernier à Auckland (première femme à enchaîner ces deux titres), déjà victorieuse de la WTS de Madrid cette année (2e à Stockholm, Hambourg et San Diego), Stanford, 24 ans, a également profité d'un scénario incroyable avec la chute de Gwen Jorgensen à vélo et la contreperformance de Anne Haug en natation, dernière à sortir de l'eau à plus de deux minutes. Impériale en course à pied, Stanford, pourtant pénalisée de 15 secondes, s'offre finalement cette victoire devant l'Irlandaise Aileen Reed et l'Australienne Emma Moffat. Quatrième, la Britannique Jodie Stimpson termine deuxième au général du Championnat du monde.

 

Laurent Vidal (Meilleur tricolore au Championnat du monde) : « C'est une belle course. Au niveau collectif, nous sommes encore trois dans le top 12. Cela montre qu'on a une équipe solide même s'il manque un podium. Personnellement, cette course reflète ma saison post-olympique avec une natation un peu fragile car je ne l'ai pas beaucoup travaillée cet hiver. Londres était mon objectif de l'année. Je voulais faire comme l'an dernier aux Jeux olympiques (5e). Je suis à 2 secondes dans le même temps, le tout en revenant de derrière donc c'est très encourageant pour la suite. Mon retour aujourd'hui montre que je peux compter sur ma course à pied. Je me suis accroché à Mola car je savais que si je tenais je pouvais aller chercher le podium. Bon, c'est allé un peu vite mais ça reste une bonne course. L'année a été plus tranquille, je n'ai pas eu l'impression d'être à 100%. On a fait un bon stage à Font-Romeu cet été mais trois semaines ne remplacent pas trois ans d'implication. Aujourd'hui, Javier et Jonathan étaient une classe au-dessus, mais on va continuer à travailler. »

 

Jessica Harrison : « J'espérais finir un peu mieux, mais c'est comme ça. J'ai crevé après le 4e tour, j'ai dû rouler sur la jante pendant un demi-tour et le temps que j'ai ensuite perdu à changer la roue m'a obligé à faire un contre-la-montre pendant trois tours. Ça m'a un peu coupé les pattes pour la course à pied. C'est dommage car j'avais bien nagé en sortant 3e de l'eau. J'ai reçu beaucoup de témoignages très touchants. Les gens me disent que j'ai marqué les esprits. J'ai juste essayé de faire mon chemin. Avant d'arriver en France, je ne savais pas trop ce que c'était d'être triathlète. C'est avec Stéphanie Gros que j'ai compris ce que c'était de bosser dur. On a eu une belle complicité tout au long de ces dernières années. C'était le moment d'arrêter. Je n'y suis pas contrainte car j'ai encore de bons résultats. C'est un luxe de pouvoir choisir la fin de sa carrière. Maintenant, je vais me consacrer à ma société. C'est une nouvelle compétition qui commence. »

 

Frank Bignet (Directeur Technique National) : « Le bilan chez les hommes est très positif. On a vu tout au long de la saison que l'on pouvait compter sur un groupe de cinq qui sont régulièrement finalistes dans les grands rendez-vous. Cela fait maintenant deux ou trois ans qu'ils répondent présents. Certes, il y a encore les deux Brownlee et Gomez qui sont devant, mais ce n'est pas impossible d'aller les chercher. Nous allons continuer à travailler pour ça. On a des vraies raisons d'y croire pour Rio. On a vraiment un bon groupe. Aujourd'hui Davis (Hauss) fait 12e ce qui montre que malgré une saison plus souple, il va vite revenir dans le coup. Vincent (Luis), on sait de quoi il est capable. Il entre dans le Top 10 au général du Championnat du monde avec une course en moins que les autres (il ne compte que trois étapes et la finale contre quatre étapes et la finale pour les autres). Sans blessure, il peut entrer dans le Top 5 général dès l'année prochaine. Les athlètes ont compris que pour être présent sur les grands championnats il fallait être régulier tout au long de l'année. Il ne nous manque plus que les podiums et les victoires. Et puis nous avons eu les titres mondiaux de Dorian Coninx en juniors et de Pierre Le Corre en U23. Cela est encourageant pour Rio mais aussi pour Tokyo 2020.


Chez les filles, la saison fut un peu plus difficile. Jessica n'a pas eu de chance samedi. Elle était bien mais la crevaison est arrivée au mauvais moment. Maintenant, pour l'avenir, nous allons faire en sorte qu'Emmie retrouve son niveau. Parce qu'à son vrai niveau, elle peut rivaliser avec les meilleures. Et puis derrière, nous avons des jeunes cadettes et juniors qui sont prometteuses. Nous allons continuer à travailler et les faire progresser. Je suis assez serein pour la fin de cette olympiade et la prochaine. »

 

Finale-des-World-Triathlon-Series-Londres-UK-2013-Résultats-classement-02

© Delly Carr/ITU - Vincent LUIS

 

Tous les résultats WTS London, en cliquant ICI

 

=> HOMMES

Finale Londres : 1. Javier Gomez (ESP), 1h48'16'' ; 2. Jonathan Brownlee (GBR), à 1'' ; 3. Mario Mola (ESP), à 54'' ; 4. Dmitry Polyanskiy (RUS), à 1'05'' ; 5. Vincent Luis (FRA), à 1'08'' ; 6. Laurent Vidal (FRA), à 1'12'' ; ... 12. David Hauss (FRA), à 1'21'' ; 33. Aurélien Raphaël (FRA), à 2'42'' ; 52. Alistair Brownlee (GBR), à 6'47''.


Championnat du monde (classement final) :  1. Javier Gomez (ESP), 4220 pts ; 2. Jonathan Brownlee (GBR), 4195 ; 3. Mario Mola (ESP), 3726 ; 4. Alistair Brownlee (GBR), 3140 ; 5. Richard Murray (AFS), 2937 ; ... 7. Laurent Vidal (FRA), 2680 ; 10. Vincent Luis (FRA), 2243 ; 19. Aurélien Raphaël (FRA), 1643 ; 31. Pierre Le Corre (FRA), 967 ; 38. Tony Moulai (FRA), 643 ; 45. Gregory Rouault (FRA), 670 ; 57. David Hauss (FRA), 509.

 

=> FEMMES

Finale Londres : 1. Non Stanford (GBR), 2h1'32'' ; 2. Aileen Reid (IRL), à 25'' ; 3. Emma Moffat (AUS), à 28'' ; 4. Jodie Stimpson (GBR), 34'' ... 32. Jessica Harrison (FRA), 4'23'' ; 35. Anne Haug (ALL), à 4'56''.

 

Championnat du monde (classement final) : 1. Non Stanford (GBR), 4220 pts ; 2. Jodie Stimpson (GBR), 3805 ; 3. Anne Haug (ALL), 3110 ; 4. Gwen Jorgensen (USA), 3033 pts ; 5. Andrea Hewitt (NZL), 3004 ; ... 17. Jessica Harrison (FRA), 1549 ; 67. Emmie Charayron (FRA), 260.

 

Finale-des-World-Triathlon-Series-Londres-UK-2013-Résultats-classement-03

© Delly Carr/ITU - Javier GOMEZ

 

________________________________________
World Triathlon Series


6-7 avril : Auckland, Nouvelle-Zélande
19-20 avril : San Diego, États-Unis
11-12 mai : Yokohama, Japon
1er - 2 juin : Madrid, Espagne
6-7 juillet : Kitzbühel, Autriche
20-21 juillet : Hambourg, Allemagne
24-25 août : Stockholm, Suède
11-16 septembre : Grande finale, Londres, Grande Bretagne