Catalogue 2016

133094

recherche

HauteRoute logoLe Toit de l’Europe contre la montre

Étape 5: Contre-la-Montre Individuel Jausiers – Cime de la Bonette

23 km, chronométrés en intégralité
1562 mètres de dénivelé positif
1 ascension : Cime de la Bonette (2802 m)
Difficulté de l’étape : 4 sur 5

Étape 5 : la Cime de la Bonette en contre-la-montre

Les épreuves de la Haute Route sont connues pour être les ‘plus hautes et plus difficiles cyclosportives au monde’ et, bien qu’un contre-la-montre de 23 kilomètres puisse être considéré comme une étape facile en comparaison des jours précédents, la réalité fut bien différente.

contre-montre-haute-route

A partir de 9h ce matin, la population locale et les cyclistes se sont rassemblés sur la ligne de départ, située sur la commune de Jausiers dans les Alpes de Haute-Provence. Avec la Cime de la Bonette en toile de fond et sous un soleil éclatant, la tension était palpable sur la ligne de départ alors que chaque participant montait sur la rampe de départ.

Durant toute la matinée, les coureurs se sont élancés toutes les 20 secondes dans l’ordre inverse du classement général individuel, les plus rapides de 4 premiers jours s’élançant en dernier. Avec 4 jours de vélo et 13’200 mètres de dénivelé positif dans les jambes, beaucoup ressentaient la fatigue accumulée depuis le début de la semaine, inquiets de savoir si leur corps allait tenir jusqu’au sommet.

Le français Philippe Piovano, originaire de la Vallée de l’Ubaye, connaît chaque mètre de l’ascension de la Cime de la Bonette. Avant de s’élancer, il a déclaré : « Je pense que beaucoup de coureurs vont avoir des surprises dans la rampe finale. Je ressens tout de même la pression car la fatigue commence à faire son effet et je compte bien réaliser une bonne performance pour éviter de perdre trop de places au classement. Je vais aller à fond ! »

Défi de taille à travers des paysages sauvages

Les coureurs de la Haute Route Alpes ont attaqué l’ascension de la Cime de la Bonette, plus haute route goudronnée en Europe (2802 mètres d’altitude) depuis Jausiers. Avec 1562 mètres de dénivelé positif à gérer, les coureurs se sont battus contre la montre et ont dû relever un défi tout aussi physique que mental à travers des paysages sauvages et à couper le souffle.

Au départ de Jausiers, les cyclistes ont emprunté une première partie d’ascension protégée par de la végétation jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Au bout de 6 km, certains coureurs étaient déjà épuisés alors qu’il leur restait 17 km à parcourir ! Avant le départ, d’autres avaient prévu de monter à leur rythme et de simplement profiter des paysages.

Le britannique James Golding est l’un des Iron Riders qui forcent l’admiration. Alors que les médecins lui donnaient 5% de chance de survie après lui avoir diagnostiqué un cancer, il est maintenant en bonne santé et s’attaquera en 2014 au record du tour du monde à vélo. Il décrit sa stratégie pour le contre-la-montre : « Je considère l’étape d’aujourd’hui comme un chance de récupérer et je vais rouler comme je le sens, sans trop y penser. Sur les autres étapes, on se retrouve en petits groupes, et j’ai l’habitude de rouler devant alors je vais y aller tranquillement aujourd’hui et faire ce que nous adorons tous, pédaler en plein cœur des montagnes ».

Alors que les paysages s’ouvraient sur les alpages, les coureurs qui sont parvenus à lâcher leur guidon des yeux ont pu découvrir les magnifiques panoramas du Parc National du Mercantour.

Mark Wilson et Matt Payne, venus d’Australie pour participer à la Haute Route Alpes, étaient épuisés mais très contents au sommet : « Nous avons sous-estimé cette ascension. On ne se sent pas très bien à 2802 mètres au-dessus du niveau de la mer mais nous sommes tellement heureux d’avoir fini ! Et nous allons pouvoir admirer les paysages pendant la descente. »

Les deux derniers kilomètres de ce contre-la-montre de 23 km sont connus pour être très difficiles. Au fur et à mesure que les pâturages sont remplacés par des paysages lunaires, les pourcentages de pente augmentent. Le manque d’oxygène à haute altitude a rendu le défi encore plus difficile et a probablement fait de l’étape du jour le plus haut et le plus difficile contre-la-montre au monde !

Arrivé à la Cime de la Bonette, il a fallu plusieurs minutes à Didier Labarbe pour récupérer son souffle : « La fin est horrible. Le dernier kilomètre m’a tué. L’étape de demain me fait peur alors j’ai essayé de gérer. La montée était magnifique, vraiment superbe mais j’ai cru que j’allais rendre l’âme sur le dernier kilomètre. »

cime-bonette-haute-route

Résultats de l’Etape 3

Les températures s’étaient réchauffées vers midi quand les 10 premiers au classement général ont été appelés à prendre le départ du contre-la-montre. Encouragés par les habitants de Jausiers et les participants déjà redescendus du sommet, le contre-la-montre offrait la possibilité aux compétiteurs d’effectuer un saut au classement général. Peter Pouly a réalisé une très belle performance aujourd’hui, en finissant plus de 8 minutes devant son rival et coéquipier Ariya Pounsavath. Entre la 2ème et la 10ème place, 5 minutes séparent les cyclistes amateurs masculins. Chez les femmes, seulement 2 minutes séparent les 3 premières, sans changement au classement général par rapport à l’étape d’hier.

Classement Hommes – étape 5 (22/08/13)

Place / nom / dossard / nationalité / équipe / temps

1 Peter Pouly / 89 / FRA / Life and Living Bikenet / 01:05:28
2 Ariya Pounsavath / 610 / FRA-LAO / Life and Living Bikenet / 01:13:45
3. Roland Ballersted / 495 / GER / Team Radsport Greiner / 01:15:10
4 David Polveroni / 245 / FRA / Uphill Only / 01:16:09
5 Bastien Froideveaux / 476 / SUI / Team FX les Mardistes / 01:16:20

Classement Femmes – étape 5 (22/08/13)

Place / nom / dossard / nationalité / équipe / temps

1 Tatjana Ruf / 310 / SUI / Hobby Gummeler / 01:38:05
2 Amelie Laurendon / 384 / FRA / Mont Cenis / 01:38:55
3 Marg Fedyna / 78 / CAN / Saint Martin / 01:40:39

Classement par Equipes – étape 5 (22/08/13)

1 Life and Living Bikenet / 3 :38 :12
2 Uphill Only / 04 :01 :19
3 Team Radsport Greiner / 04 :07 :24

 

Source : OCSport
Crédit photos : Manu Molle