Catalogue 2016

133094

recherche

HauteRoute logoUne étape marathon de toute beauté sur la Haute Route

Étape 3 : Val d’Isère – Serre Chevalier

164 km, chronométrés en intégralité
3400 mètres de dénivelé positif, 3800 mètres en négatif
3 cols: Iseran (2770m), Mont Cenis (2083m) et l’Echelle (1762m)
Difficulté de l’étape : 5 sur 5

La vraie nature de la Haute Route Alpes s’est révélée aujourd’hui aux coureurs lors de l’étape marathon de 164 km, reliant Val d’Isère à Serre Chevalier. Pour venir à bout de cette troisième étape, les participants ont repoussé leurs limites physiques et éprouvé leurs ressources mentales. Au programme du jour: certains des cols les plus hauts et les plus difficiles du parcours, des températures froides en altitude, des paysages à couper le souffle, une incursion inédite en Italie et des descentes mémorables.

Au sommet du légendaire Col de l’Iseran, la première ascension du jour, le français Christian Haettich a déclaré : « L’Iseran, c’est dur parce qu’on est à froid, mais sinon c’est un super col. C’est la première fois que je le fais et il est très beau. Pour l’instant, je me sens bien mais le plus dur reste à venir ! »

descente-iseran-haute-route-2013

Étape 3 : Val d’Isère – Serre Chevalier

L’étape d’aujourd’hui, longue de 164 km, a conduit les 550 coureurs par-delà 3 cols et 3400 mètres de dénivelé positif. Etant l’une des étapes marathon de la semaine, cette journée a obligé les coureurs à repousser leurs limites, les corps et les esprits étant déjà bien éprouvés après deux jours de course. Les athlètes en tête de course ont réalisé des performances exceptionnelles en franchissant la ligne d’arrivée en nette avance par rapport aux prévisions, tandis que certains participants ont passé plus de 10 heures sur leur vélo.

Sur la ligne de départ à Val d’Isère, les coureurs étaient nerveux en pensant à la journée qui les attendait. Dès le départ, le Col de l’Iseran s’est dressé devant les coureurs. Rendue plus difficile par l’altitude que par le dénivelé, l’ascension a surpris de nombreux coureurs qui sont arrivés au sommet essoufflés, mais un peu plus tôt qu’ils ne l’espéraient. A 2770 mètres d’altitude, la température avoisinant le degré Celsius n’ont pas empêché les coureurs de profiter de la descente vers Lanslebourg, qui leur a offert des vues spectaculaires sur les sommets enneigés et le Parc National de la Vanoise.

Le britannique Ben Leedham a eu du mal à récupérer son souffle au sommet de l’Iseran : « Je pensais que l’ascension était courte mais je n’en voyais plus la fin. Je suis resté la plupart du temps avec mes coéquipiers de l’équipe Evélotion puis nous avons rejoint un autre groupe qui m’a aidé à atteindre le sommet. J’espère ne pas avoir laissé trop de forces pour la suite. »

Une incursion inédite en Italie.

Les différents groupes de coureurs ont ensuite pris des relais pour avaler les kilomètres dans la vallée de Haute Maurienne, jusqu’au pied du Col du Mont Cenis. Les routes ont protégé les coureurs du vent et des températures plus élevées pendant l’ascension. Au sommet, les coureurs ont été accueillis par les eaux turquoises du lac et les pics rocheux caractéristiques des Alpes à la frontière italienne.

L’Irlandais James Slowery résume bien l’étape du jour : « Le départ a été difficile, notamment à cause des basses températures quand on a quitté Val d’Isère. Je n’arrivais plus à sentir mes doigts et le freinage dans la descente a été un peu compliqué. Malgré les conditions difficiles du matin, la descente vers l’Italie fut magique et a illuminé ma journée. »

La ville de Bardonecchia a accueilli les coureurs de la Haute Route Alpes pour la première fois de son histoire. Les spectateurs étaient nombreux sur le bord de la route pour encourager les coureurs avant la dernière ascension de la journée, le splendide Col de l’Echelle.

Luc Alphand, vainqueur de la Coupe du Monde de Ski Alpin et du Rallye Dakar, s’est joint aux participants de la Haute Route Alpes sur cette 3ème étape. Il prendra le départ de la quatrième étape en direction de Pra Loup.

luc-alphand-haute-route-2013

Résultats de l’Etape 3

Le champion Peter Pouly et son dauphin et coéquipier Ariya Pounsavath sont arrivés à Serre Chevalier, avec une moyenne de plus de 30km/h sur l’étape du jour et 428 km dans les jambes depuis samedi. Finissant troisièmes ex æquo, David Polveroni et Jurgen Pansy ont franchi la ligne d’arrivée main dans la main. Chez les femmes, Tatjana Ruf continue de dominer la course, terminant en un peu moins de 5 heures. Amelie Laurendon et Marg Fedyna complètent le podium.

Classement Hommes – étape 3 (20/08/13)

Place / nom / dossard / nationalité / équipe / temps

1 Ariya Pounsavath / 610 / FRA-LAO / Life and Living Bikenet / 04:59:22
2 Peter Pouly / 89 / FRA / Life and Living Bikenet / 04:59:23
3 David Polveroni / 245 / FRA / Uphill Only / 05:06:00
3 Jurgen Pansy / 560 / POL / Vars / 05:06:00

Classement Femmes – étape 3 (20/08/13)

Place / nom / dossard / nationalité / équipe / temps

1 Tatjana Ruf / 310 / SUI / Hobby Gummeler / 05:59:34
2 Amelie Laurendon / 384 / FRA / Mont Cenis / 06:18:07
3 Marg Fedyna / 78 / CAN / Saint Martin / 06:19:44

Classement Général par équipes – après l’étape 3 (20/08/13)

1 Life and Living Bikenet / 38:27:08
2 Uphill Only / 39:41:19
3 Team Radsport Greiner / 41:14:37

 

Source : OCSport
Crédit photos : Manu Molle