Catalogue 2016

133094

recherche

1  Andy Symonds photo Robert GoinDimanche 24 mars ouverture de la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag 2013 sur le trail du Ventoux.

Le 46 km comptera pour le classement femmes et hommes et le 26 km pour le classement espoir. Depuis le 6 décembre les inscriptions sont closes et le nombre annoncé de trailers français et étrangers de haut niveau particulièrement élevé. Parmi les engagés du 46 km, Julien Chorier, Michel Lanne, Andy Symonds, team Salomon, ont déjà disputé ce trail et Andy Symonds l'a remporté en 2012. Thibaut Baronian, Guillaume Beauxis, Sacha Devillaz, Fabien Nabias, team espoir Salomon, vont le découvrir. Ils parlent de ce trail en général et de leur état d'esprit particulier en l'abordant.

Julien Chorier

Le côté mythique du sommet du Ventoux ainsi que l'organisation sans faille et conviviale ont rendu cet événement incontournable à mes débuts de saison. J'ai été sur toutes les éditions depuis que je cours dont deux fois sans dossard pour encourager les copains. J'ai terminé deuxième en 2009.
J'ai orienté mon début de saison avec un peu plus de volume que les autres années au détriment de la vitesse. L'objectif est d'être prêt pour les 160 km de l'Ultra trail Mont Fuji fin avril. Je viens donc sur le trail du Ventoux pour parfaire ma préparation. Le plateau exceptionnel présent au départ va rendre la course très intéressante et donnera un bon indicateur de l'état de forme de début d'année. Je vais essayer de m'accrocher le plus possible au wagon de tête avant que 2 à 3 oiseaux du Ventoux prennent leur envol ! Ce trail sera surtout l'occasion de retrouver de nombreux collègues du team Salomon et les autres après un hiver à se préparer chacun de son côté.

Michel Lanne

Le Ventoux est une montagne emblématique de par sa beauté, son isolement et le côté mystique de son sommet. Il a souvent été le théâtre de superbes exploits sportifs, tous sports confondus. Pour moi, le trail du Ventoux est une évidence dans le calendrier du trail Français. Le parcours est magnifique avec de superbes points de vue à 360 degrés. Le dénivelé est important avec presque 2000 mètres positifs d'un seul trait jusqu'au sommet, tout cela dans de la caillasse qui rend le parcours bien technique. Le retour est vraiment compliqué avec des alternances de montées et de descentes. Une horreur pour les cuisses!
J'ai été séduit par ce parcours que j'ai découvert en 2012. Il est très exigeant et m'a bien fait souffrir! J'étais très mal préparé et je suis donc passé à côté de ma course avec une 8ème place vraiment décevante! Sur le Ventoux, il n'est pas possible de tricher. Si l'on n'est pas bien, on ramasse!
Cette année, le trail du Ventoux est mon premier objectif. J'ai effectué un gros travail hivernal pour essayer d'être en forme et j'ai vraiment à cœur de prendre ma revanche sur le Géant de Provence. Je pense que je suis assez bien préparé pour me faire plaisir et tout donner. La motivation est à bloc, il n'y a plus qu'à envoyer. Mais cette année encore, la concurrence sera sévère et il faudra être très fort pour espérer rentrer dans le top 5.

Andy Symonds

Grâce au vélo le Mont Ventoux est connu dans le monde entier. Mais ce que très peu savent, c'est que c'est beaucoup plus rapide, et plus joli d'ailleurs, de le monter à pied ! Cependant, le parcours du trail ne trace pas une ligne directe jusqu'au sommet. Il suit des petits sentiers qui montent doucement jusqu'au point culminant. Cette année la montée est particulièrement roulante et la seule chose qui pourra obliger des pauses "marche" sera la neige. Neige, soleil, vent... la météo reste la grande inconnue sur ce dôme solitaire. Oui on est dans le sud, mais les conditions restent celles de la haute montagne.
Ce n'est pas la peine de mentir, malheureusement je n'aborde pas le trail dans le même état que l'an dernier. La motivation est là, mais les jambes ne suivent pas encore. Retardé dans ma préparation par une blessure ennuyeuse et frustrante, ma forme est très moyenne en ce début mars. Pour le moment, ma motivation vise plutôt à me débarrasser de ce problème qu'à un résultat particulier.

Thibaut Baronian

Ce trail attire beaucoup de coureurs car il est, je pense, idéalement placé géographiquement et dans sa date. C'est un vrai trail de montagne qui lance la saison. Son parcours est aussi un atout majeur. Une course difficile après l'hiver par sa technicité et son dénivelé, il va falloir être fort ! Je l'aborde avec une bonne préparation hivernale et une bonne forme à confirmer le 24 mars ! Ce trail s'inscrit dans la Cup Salomon et c'est en partie pour cela que je l'ai coché au calendrier. Ce sont aussi les terres natales de mes parents et grand parents, toute la famille sera là. Une motivation supplémentaire pour essayer de bien faire.

Guillaume Beauxis

Ce trail est le premier gros rendez-vous de la saison. Je pense que son succès est dû avant tout à son sommet. Lorsqu'on le voit en photo où à la télévision on se dit : je veux monter là-haut en courant ! Nous avons reconnu le parcours en stage avec le team espoir début mars. C'est un trail long, difficile, avec un dénivelé important et les conditions météorologiques peuvent être très changeantes. Cette année pour corser encore un peu plus la difficulté il risque d'y avoir pas mal de neige sur la partie sommitale.
Cet hiver, j'ai fait une bonne saison de ski alpinisme avec beaucoup plus de dénivelé que l'an passé, par contre mon kilométrage en course à pied est moins important. J'ai aussi pas mal travaillé musculairement car les saisons sont longues et je veux essayer d'éviter de me blesser comme fin 2012. Je suis parti en vacances au Chili les deux premières semaines de février avec mes parents pour rejoindre ma sœur qui fait ses études là-bas. On a beaucoup randonné. Depuis j'ai attaqué un bon bloc de travail pour être en forme le 24 mars avec du seuil, des sorties longues et deux trails courts en guise de préparation: Je monte en puissance et j'espère être au rendez-vous pour cette épreuve. Mon état d'esprit est toujours le même au départ d'une course : tout donner, faire le maximum pour ne pas avoir de regrets. Bonne fin de préparation à tous les engagés et à très vite sur les contreforts du Ventoux !

1  Guillaume Beauxis  photo Robert Goin

Sacha Devillaz

Le Mont Ventoux est un sommet relativement connu en France, le trail se déroule à cheval entre l'hiver et le printemps, je pense que c'est là que s'explique son succès. Pour les coureurs comme moi qui habitent les hautes montagnes enneigées, c'est la période où l'on commence à ranger les skis. La vraie saison de trail démarre et tout le monde a les crocs, d'où la liste de concurrents qui fait assez mal aux yeux. Il y aura de la bagarre. J'ai également inscrit cette course sur mon agenda car elle compte pour le classement de la National Cup. Beaucoup de "cadors" seront présents, ce sera l'occasion de me situer. Mis à part un stage début mars au Ventoux, je cours depuis décembre uniquement sur la route ou sur la neige et j'ai hâte d'y être. Ce sera mon premier trail sous les couleurs du team espoir Salomon, alors c'est sûr que je suis ultra-motivé. Je sais que ça va être très dur pour moi et je pense que tout va se jouer sur la résistance dans les derniers kilomètres. Je sors récemment de blessure mais je serai au rendez-vous et prêt le 24 mars, je ferai le mieux possible comme d'habitude mais actuellement mon regard passe aussi par dessus le Mont Ventoux. Il y a encore beaucoup de rendez-vous prévus après, ce n'est que le commencement de ma saison de trail 2013 qui s'annonce plutôt bien.

Fabien Nabias

Après avoir reconnu le parcours on se rend compte que les paysages du Ventoux sont magnifiques, le tracé emprunte beaucoup de monotraces c'est vraiment sympa. On évolue sur différents terrains avec des parties très techniques et il faut même s'attendre à trouver de la neige. Le parcours est tracé sur un terrain montagneux. Tout ce que j'aime ! La réputation de ce trail et le niveau de ses coureurs sont encore une motivation supplémentaire.
Physiquement, je suis actuellement plutôt en phase de reprise après une tendinite à un genou. Le stage du Ventoux m'a fait un grand bien. Je pense et espère pouvoir retrouver de bonnes sensations d'ici le 24 mars même si le délai est court. Je suis très motivé pour ce trail d'autant plus que nous jouons un classement par équipe pour la Cup Salomon avec Karine Sanson, Thibaut et Guillaume. Je conseille ce trail à tous les passionnés, avant même de l'avoir fait, je suis déjà persuadé qu'il vaut le détour !

http://trailduventoux.fr

Photos Damien Rosso www.droz-photo.com et Robert Goin