Catalogue 2016

133094

recherche

 

championnat elite france Lavillenie 2013Source : www.athle.fr

Résultats Championnat d'Europe d'Athlétisme 2013

Mahiedine Mekhissi-Benabbad sur 1500 m, en 3'37''17, et Renaud Lavillenie à la perche, avec 6,01 m, ont brillamment décroché le titre européen cet après-midi à Göteborg. Le second a même effacé une barre à 6,07 m, mais son essai n'a pas été validé. Avec également, ce dimanche, les podiums de Kevin Mayer (2e) au pentathlon, de Myriam Soumaré (3e) sur 60 m et de Simon Denissel (3e) sur 1500 m, l'équipe de France repart de Suède avec neuf médailles.


Les grands champions ne sont jamais satisfaits. C'est leur force et c'est ce qui les aide à sans cesse repousser leurs limites. Remporter le titre européen en salle pour la troisième fois consécutive en effaçant une barre à 6,01 m, c'était déjà exceptionnel. Mais pas suffisant pour Renaud Lavillenie, qui tenait une forme incroyable aujourd'hui. Dans la grande halle de Göteborg, le champion olympique, qui avait déjà écœuré la concurrence (Bjorn Ottö deuxième avec 5,76 m) depuis longtemps en franchissant 5,61 m, 5,76 m, 5,86 m, 5,91 m, 5, 96 m et donc 6,01 m au premier essai, a donc demandé 6,07 m. Une hauteur synonyme de deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps. A sa troisième tentative, il a engagé le bassin bien au dessus de la barre, puis l'a légèrement touchée en retombant. Pas suffisant pour la faire chuter. Explosion de joie. Puis incompréhension et peine lorsque le Clermontois a découvert le drapeau rouge brandi par un juge. Explication : la barre n'était en fait pas retombée sur un taquet, d'un côté, mais sur la potence, la partie située au-dessus des taquets et reliée directement aux poteaux. Il y a quelques années, l'essai aurait été validé. Plus maintenant, suite à l'évolution des règles du saut à la perche après l'ère Bubka. Reste que le Tricolore a réalisé un incroyable concours et marqué une nouvelle fois de son empreinte un grand championnat. Il remporte son troisième titre continental consécutif.

Le trou de souris de Mekhissi-Benabbad
Les médaillés olympiques présents à Göteborg étaient peu nombreux. Renaud Lavillenie en faisait partie, Mahiedine Mekhissi-Benabbad aussi. Le Rémois avait à cœur de démontrer qu'il était un demi-fondeur complet, capable de s'aventurer en dehors de son terrain de chasse favori, le 3000 m steeple. Contrat rempli puisqu'il s'est imposé sur 1500 m, au prix d'un magnifique final. Dans une course emmenée sur un train assez rapide par le Turque Ilham Tanui Ozbilen, le vice-champion olympique s'est accroché comme un damné et a trouvé l'ouverture dans la dernière ligne droite, en prenant un trou de souris à l'intérieur. En 3'37''17, il ajoute une nouvelle ligne à son palmarès déjà fourni. Simon Denissel a, lui, ouvert son compteur à ce niveau. Impressionnant de culot et de talent, le Nordiste a fait toute la course aux avant-postes et est allé décrocher le bronze en 3'37''70.

Avec neuf médailles dont quatre en or et dix-sept finalistes, l'équipe de France termine troisième au tableau des médailles et à la placing table. Un résultat collectif excellent et de très bon augure pour la suite de la saison. L'osmose entre les leaders et la nouvelle génération fonctionne à plein au niveau continental. Reste désormais à transformer l'essai à l'échelle internationale.

Pour retrouver le compte rendu complet de la journée, cliquez ici
Pour retrouver le film de la journée et le résumé des performances de tous les autres Français, cliquez ici