Catalogue 2016

133094

recherche


La grande finale de la WTS se déroule à Auckland en Nouvelle-Zélande ce week-end. Epreuve très importante pour les Elites puisqu'elle clôture la série Championnat du Monde. Quatre français peuvent finir dans le Top 10 du classement général. Les athlètes affichent également de grandes ambitions dans les catégories U23 et Juniors. On espère donc une fin de saison dorée pour les bleus.

Courses Elites : des français qui peuvent prétendre au Top 10 du Ranking Mondial

Quatre hommes et deux femmes seront en lice dans les courses Elites. Laurent Vidal, David Hauss, Tony Moulai et Jessica Harrison vise le Top 10 du classement final. Pour Frank Bignet, Directeur Technique National, "David Hauss et Laurent Vidal peuvent aller chercher la médaille qu’ils n’ont pas eu à Londres en août dernier." De l'avis de tous, le parcours à Auckland est très sélectif et les conditions climatiques s'annoncent difficiles.

David HAUSS et Laurent VIDAL sont en forme et avec la combativité qu'on leur connait, ils devraient assurer encore de belles places.  Aurélien RAPHAEL reste sur une victoire en coupe d'Europe et devrait se montrer à son avantage.

Tony Moulai est motivé : "Dernière course de la saison, et l'une des plus importantes, car déterminante pour rentrer dans le TOP 10 du classement mondial. Je suis un peu dans le doute quant à ma préparation qui n'a pas été optimale. J'ai dû observer une semaine de repos suite à un coup reçu dans les côtes lors de la dernière WTS au Japon. Même si je cours après le temps perdu, il est toujours possible de brouiller les cartes sur une course de fin de saison où chaque athlète a eu son lot d'infortunes."

Les filles sont également prêtes selon l'entraineur national Stéphanie Gros : "Elles ont utilisé les courses de fin de saison en France pour rester dans une dynamique compétitive. Elles ont montré sur ces épreuves un niveau de forme satisfaisant. Il va maintenant falloir qu'elles gèrent au mieux le long voyage et le décalage horaire afin de prendre le départ de la course dans les meilleures dispositions."

Jessica Harrison est confiante : "La dernière course de la saison et non la moindre! Le parcours me convient donc si je récupère bien du voyage, j'ai toute mes chances de faire une jolie course pour clôturer ma belle saison!"

Carole Péon a soif de performance pour cette fin de saison : "Cela va se jouer sur la fraîcheur et l'envie. Un petit virus grippal m'a forcée au repos donc je suis fraîche! Ma saison n'a pas été géniale et je ne suis pas rassasiée. J'espère bien récupérer du décalage horaire et m'exprimer lors de cette grande finale à l'autre bout du monde."

Course U23 : de grandes ambitions

Vincent Luis qui devait s'aligner comme le favori en U23 est malheureusement forfait à cause d'une légère blessure au pied. Pour Frank Bignet, "le podium reste un objectif. Notre sélectionnée olympique Emmie Charayron et nos deux récents champions d’Europe U23, Alexandra Cassan-Ferrier et Pierre Le Corre ont les moyens d’être médaillés."

Pierre Le Corre aura à cœur de confirmer son statut de Champion d’Europe espoir, acquis le mois dernier à Aguilas en Espagne. Anthony Pujades, 6° à Aguilas, sera un bon compagnon de fortune. Sébastien Poulet, entraineur national jeunes analyse le profil de la course : "Avec une densité de nageurs-rouleurs importante, comme à Aguilas, nos jeunes français devront s’attendre à une course rapide, difficile et usante. Conditions qui avaient souri à Pierre à Aguilas, alors pourquoi ne pas réitérer cette performance !"

Chez les femmes, Emmie Charayron, qui s'aligne cette année en U23, a clairement pour ambition de conquérir le titre. Alexandra Cassan-Ferrier affiche elle aussi une belle forme en cette fin de saison, avec un titre de championne du Monde U23 de Duathlon acquis à Nancy fin septembre, et un premier top 10 sur le Grand Prix de Nice.

Course Juniors : de jeunes pousses pleines d'espoir

Les 4 juniors en lice ont l’expérience du Championnat d’Europe à Eilat où ils s’étaient tous hissés dans les 8 premiers.

Simon Viain, 4ème à Eilat, et récemment 5ème des Championnats du  Monde Junior de duathlon à Nancy, a montré une forme régulière tout au long de la saison. Son point fort à pied peut lui permettre d’être ambitieux, à la condition d’être au contact de la tête de course.

Dorian Coninx est sur une progression ascendante au fil des mois, il est le seul français à être sûr de sa natation, et cet atout lui permettra d’être placé aux avant-postes dès le début de l’épreuve. A partir de là, tout est possible pour lui !

Yohan Saby sera sans doute dans la même configuration de course que Simon et il peut viser un bon résultat. "Ces Championnats du Monde de triathlon seront les premiers pour moi. Ce sera ma dernière course dans cette catégorie et j'espère conclure de la plus belle manière possible ces années. Réaliser une belle performance serait un bon tremplin pour mes années U23 et élite."

Enfin Léonie Périault revient en bonne forme pour cette échéance, après un été où elle avait baissé de régime. Avec un niveau de forme proche de celui d’Eilat, qui lui avait permis d’accrocher la 2ème place, Léonie a des atouts à faire valoir.

Les français engagés:
ELITE: Carole PEON, Jessica HARRISON, David HAUSS, Laurent VIDAL, Tony MOULAI, Aurélien RAPHAEL
U23: Emmie CHARAYRON, Alexandra CASSAN-FERRIER, Pierre LE CORRE, Anthony PUJADES
Juniors: Léonie PERRIAULT, Dorian CONINX, Simon VIAIN, Yohan SABY

Programme World Triathlon Series Auckland

Samedi 20 octobre

09h15 (22h15 la veille heure française) : Course U23 Femmes

12h15 (01h15 HF) : Course Elites Femmes

15h15 (04h15 HF) : Course U23 Hommes

Dimanche 21 octobre

11h00 (00h00 HF) : Course Juniors Femmes

13h05 (02h05 HF) : Course Elite Hommes

16h05 (05h05 HF) : Course Juniors Hommes